echo '';
Actualités

Vaccination/coronavirus: Le Maroc encore loin de la fin du masque

Vaccination/coronavirus: Le Maroc encore loin de la fin du masque

A l’approche des vacances d’été, un an après le début de la pandémie du coronavirus, le Maroc a rouvert ses frontières pour faciliter la reprise touristique. Mais il semblerait que ces vacances se feront avec le port obligatoire du masque en extérieur à cause d’un retard enregistré dans la campagne de vaccination. Le niveau de vaccination a atteint près de 32% de la population cible.

Alors que le Maroc a été pionnier dans le monde au niveau de l’instauration de mesures strictes mais nécessaires pour empêcher la prolifération du covid-19 sur son territoire, le royaume aujourd’hui est loin de remplir les objectifs que le ministère de la Santé s’est fixé pour la campagne nationale de vaccination.

S’il a été premier au niveau de la région à obtenir des doses de vaccins contre le coronavirus grâce à une stratégie qui a travaillé vite et anticipé les besoins et les stocks mondiaux, le Maroc aujourd’hui se trouve face à une pénurie des stocks de vaccins, la campagne se poursuit mais lentement, et l’objectif actuel est de vacciner le maximum de personnes ayant déjà reçu leur première dose.

Face à un marché des vaccins ultra sollicité et ne pouvant pas honorer toutes les commandes et les demandes des Etats, le Maroc a réussi de nombreuses fois à alimenter le territoire national de doses de vaccins en opérant une stratégie de diversification de sources.

Malgré tout, l’ambitieuse campagne de vaccination démarrée le 28 janvier qui avait pour objectif de vacciner 80% de la population marocaine âgée de plus de 18 ans en trois mois n’a pas atteint la moitié de son objectif en termes de nombre de vaccinés.

En effet, l’objectif initial affiché était de vacciner 25 millions d’habitants, alors que selon les derniers chiffres annoncés par le ministère de la Santé indiquent que le nombre de personnes totalement vaccinées, ayant reçu les deux doses du sérum anti-covid, s’élève à ​​7 ​889​ ​​708​ Marocains et autres résidents du royaume.

Avec près de 8 millions de personnes totalement vaccinées sur un objectif de 25 millions, non seulement l’objectif n’est pas atteint en termes de nombre mais également les délais annoncés par le ministre de la Santé, Khalid Ait Taleb, sont largement dépassés.

Lancée le 28 janvier, la campagne aurait dû être bouclée en 12 semaines, soit 3 mois et avant le mois de Ramadan. « Si tout se passe bien et que nous continuons dans de bonnes conditions jusqu’à fin mars ou début avril nous pourrons passer, au mois de mai, un Ramadan sans mesures barrières », avait alors déclaré le ministre Khalid Ait Taleb.

Sauf que cet objectif est dépassé de presque deux mois et coïncide avec le début des vacances d’été où un grand nombre de touristes et devrait affluer, en plus des Marocains résidants à l’étranger qui ont été encouragés à revenir au pays grâce à des tarifs préférentiels exceptionnels.

Alors que plusieurs pays ont commencé à s’affranchir des mesures phares de lutte contre le covid, notamment en supprimant le couvre feu nocturne et en supprimant le port du masque en extérieur, le Maroc lui, ne semble pas avoir les indicateurs nécessaires pour pouvoir suivre le pas concernant le masque.

Les pays ayant pris cette décision, comme les Etats-Unis, Israël, la France, et l’Espagne, sont actuellement à des niveaux très avancés de vaccination de leur population, se rapprochant de l’objectif de 50% avec un net recul de la pandémie.

Il s’agit de 46.4% de taux de vaccination sur l’ensemble de la population en France, 53% pour les Etats-Unis, 63.4% pour Israël, et 45% pour l’Espagne face à 25% pour le Maroc (32% de la population cible).

Lien Source

Recommander0 recommendationPublié dans Actualités

Share This Post