echo '';
Actualités

Vaccination: Ait Taleb contre la précipitation, priorité au personnel de la santé et l’armée

Vaccination: Ait Taleb contre la précipitation, priorité au personnel de la santé et l'armée

Khalid Ait Taleb, ministre de la Santé, a déclaré que le prochain processus de vaccination, qui est le plus important de l’histoire moderne du Maroc, est un véritable défi qui nécessite des efforts concertés de la part de tous afin de réussir et permettre au pays de surmonter l’épidémie du coronavirus.

Dans un discours prononcé en son nom lors d’un séminaire numérique organisé par l’Association marocaine des sciences médicales et la Fédération nationale de la santé jeudi soir sous le thème « La vaccination, le moyen sûr et efficace d’éliminer le virus corona émergent », le ministre a fait savoir à travers son discours que « Le Maroc procède avec pleine responsabilité, délibération et sagesse derrière les directives royales pour faire face à la pandémie et sa propagation ». Jusqu’à présent, a-t-il souligné « toutes les préparations pour lancer la campagne nationale de vaccination ont été effectuées ».

Ait Taleb a souligné  en outre que le processus de vaccination « représente l’espoir de surmonter cette crise sanitaire et ses conséquences », indiquant que « des progrès et des étapes ont été franchis pour atteindre cet objectif, en particulier aux stades des essais cliniques et en suivant la situation d’une manière scientifique et précise afin de mettre à disposition aux citoyens un vaccin sûr et efficace ». Le responsable du gouvernement a souligné qu’« il était très nécessaire d’attendre les licences qui permettraient l’utilisation des vaccins n’en déplaise à certains qui y voient un retard sur le calendrier», a-t-il indiqué. Et le mot de Khalid Taleb d’ajouter, « les comités scientifiques ont tenu à suivre tous les détails de l’épidémie et les étapes de développement et de fabrication des vaccins ».

Le ministre de la Santé a indiqué que le Maroc avait décidé d‘acquérir plus de 60 millions de doses et de mettre en place environ trois mille points de vaccination à travers le Royaume couvrant ainsi tout le territoire national, en plus des unités mobiles. Il a également précisé que les Centres hôpitaux universitaires (CHU) seront des points de vaccination pour les professionnels de la santé qui y travaillent, comme c’est le cas pour l’hôpital universitaire Ibn Rochd de Casablanca, qui compte six mille travailleurs et travailleuses. Cela étant, afin d’inscrire les citoyens et de collecter leurs données pour qu’ils puissent bénéficier du processus de vaccination, le ministre a révélé qu’une plateforme électronique avait été préparée, en partenariat avec le ministère de l’Intérieur, pour permettre à tous les citoyens éligibles de bénéficier de la vaccination.

Ait Al-Taleb a souligné que « le succès de la campagne nationale de vaccination est une priorité nationale », révélant que « toutes les mesures nécessaires ont été prises pour y parvenir, à travers la formation de comités centraux et régionaux pour suivre le moment de l’obtention des doses de vaccin et l’autre pour suivre la situation. Un ensemble de précautions a été adopté pour éviter la transmission de l’infection, lors du processus de vaccination qui sera supervisé par des professionnels de santé ». Selon le ministre, il est prévu que les citoyens bénéficient du vaccin en deux étapes spécifiques. La première étape concerne les professionnels de la  santé, le personnel militaire, de sécurité et de gendarmerie, les autorités locales et l’éducation.

Quant à la deuxième étape, elle inclut tous les citoyens progressivement, en fonction de leurs tranches d’âge. Ait Taleb a souligné que « se faire vacciner ne signifie en aucun cas renoncer aux mesures préventives », ajoutant que « la nécessité de les respecter plus étroitement jusqu’à ce que la période de vaccination soit terminée et que l’immunité de groupe souhaitée soit atteinte et que des anticorps soient créés pour permettre le retour à la vie normale d’avant Covid. Un retour que les Marocains peuvent espérer à partir du mois de ramadan selon le ministre de la Santé, qui en fait l’annonce lors de son passage dans l’émission « Tribune de presse » sur la chaîne 2M. Pour Khalid Ait Taleb, le mois de ramadan pourra être passé sans restriction sanitaire, à condition que la campagne de vaccination se déroule dans les  meilleures conditions ce qui n’est pas le cas au regard du retard pris.

Lien Source

Recommander0 recommendationPublié dans Actualités

Share This Post