echo '';
Actualités

Revue de presse quotidienne de ce vendredi 29 octobre 2021

Revue de presse quotidienne de ce vendredi 29 octobre 2021

Voici les principaux titres développés par la presse nationale de ce vendredi 29 octobre 2021

Aujourd’hui le Maroc:

• Près de 64,8% des diplômés sont employés par le privé. Le secteur privé formel est le plus grand pourvoyeur de postes d’emploi pour les jeunes diplômés de l’enseignement supérieur, quatre ans après l’obtention de leur diplôme, selon une enquête réalisée sur l’insertion professionnelle des lauréats de l’enseignement supérieur dont les résultats ont été présentés mercredi par l’Instance nationale d’évaluation auprès du Conseil supérieur de l’éducation, de la formation et de la recherche scientifique (INE-CSEFRS). En effet, près des deux tiers des diplômés (64,8%) sont employés par ce secteur, alors que le reste des postes est assuré principalement par l’État (33,1%, y compris les entreprises publiques et semi-publiques), l’auto-emploi qui marque sa présence par l’emploi de 2,3% de l’ensemble des postes occupés par ces diplômés.

• Covid-19: prolongation de l’état d’urgence sanitaire jusqu’au 30 novembre 2021. Le Conseil de gouvernement, réuni jeudi à Rabat, a décidé de prolonger l’état d’urgence sanitaire sur l’ensemble du territoire national jusqu’au 30 novembre 2021, et ce dans le cadre des efforts de lutte contre la propagation de la pandémie du nouveau coronavirus (Covid-19). L’état d’urgence sanitaire a été prolongé d’un mois au lieu de deux, comme c’était le cas précédemment, a indiqué le Porte-parole du gouvernement, Mustapha Baitas, lors d’un point de presse tenu à l’issue du Conseil.

Le Matin :

• La Colombie étend la juridiction consulaire de son ambassade au Royaume sur tout le territoire marocain, incluant le Sahara. La vice-présidente et ministre des Relations extérieures de Colombie, Marta Lucia Ramirez, a fait part jeudi des instructions données au nouvel Ambassadeur de son pays à Rabat, pour étendre la juridiction consulaire de l’Ambassade de Colombie au Royaume du Maroc sur tout le territoire marocain, incluant le Sahara. Un Communiqué conjoint publié, jeudi à Rabat, à l’issue des entretiens du ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger, Nasser Bourita, avec la responsable colombienne, actuellement en visite officielle dans le Royaume, indique que Ramirez a informé Bourita « des instructions données au nouvel Ambassadeur de la Colombie à Rabat, pour étendre la juridiction consulaire de l’Ambassade de Colombie au Royaume du Maroc sur tout le territoire marocain, incluant le Sahara ».

• Pass vaccinal: Les cafés, restaurants et hôtels déplorent une baisse de fréquentation. Semaine difficile pour les restaurateurs et gérants de cafés depuis l’obligation du pass vaccinal. Outre l’application sur le terrain, qui a occasionné des difficultés et provoqué parfois des situations ingérables, les professionnels déplorent une baisse de fréquentation et donc de revenus. Alors que l’activité pâtit toujours des retombées de la crise sanitaire, cette nouvelle mesure vient lui donner le coup de grâce, estime l’Association nationale des propriétaires et gérants des cafés et restaurants.

L’Economiste :

• L’Etat recrute toujours. Le nombre des fonctionnaires dans les administrations publiques progresse en dents de scie depuis une dizaine d’années. C’est ce qui ressort du rapport sur les ressources humaines, annexe au projet de loi de finances 2021. Depuis 2011, la moyenne annuelle de progression du nombre des fonctionnaires est de 0,07%. Il est passé de 566.718 en 2011 à 570.769 en 2021. Après une première phase marquée par une hausse annuelle de cette catégorie, la courbe a repiqué du nez à partir de 2016, notamment à cause « du démarrage de l’opération de recrutement au niveau des Académies régionales de l’éducation et de la formation, parallèlement à la hausse du nombre des départs à la retraite ».

• Activité monétique: la reprise se confirme. Les derniers chiffres dévoilés par le CMI affichent une reprise de l’activité monétique globale à fin septembre 2021. En effet, 325,9 millions d’opérations pour un montant global de 275 milliards de DH, ont été enregistrées en hausse de 19,1%. Durant la même période, le paiement surpasse le retrait, avec « une progression des paiements de +33,9% en nombre d’opérations et de +27,79% du montant global, tandis que l’activité retrait a connu une progression de +15,3% en nombre d’opérations et de +15,6% en montant global durant la période des 9 premiers mois 2021 ».

L’opinion :

• Scolarisation des enfants en situation de handicap: le taux de 55% dépassé, des efforts à soutenir. Selon l’Observatoire marocain de l’éducation inclusive (OMEI), le taux de scolarisation des enfants en situation de handicap s’élève à 55,1%, alors que celui des personnes en situation de handicap ayant atteint l’enseignement supérieur ne dépasse guère 1,8%. Dans une déclaration à la presse, le président de l’OMEI, Ahmed Houat, a insisté sur la nécessité de braquer les projecteurs sur les aspects défaillants du secteur et sur les mécanismes à adopter pour les résoudre en vue de promouvoir les droits des personnes en situation de handicap, affirmant que l’éducation et l’enseignement sont l’épine dorsale de l’inclusion.

• Fès/Familles des martyrs: remise de logements. Des logements ont été remis, mercredi à Fès, au profit de 56 familles des martyrs de l’intégrité territoriale du Royaume, dans le cadre de la Haute sollicitude dont SM le Roi Mohammed VI entoure les membres des Forces Armées Royales (FAR) et leurs familles. Cette opération, supervisée au niveau de la place d’armes de Fès par la délégation régionale de la Fondation Hassan II pour les œuvres sociales des anciens militaires et anciens combattants, a été marquée par la remise des documents de logements au profit de ces familles des martyrs de la Patrie, relevant du territoire de la délégation.

Libération :

• L’Eswatini souligne la « prééminence » de l’initiative d’autonomie comme « seule solution » à la question du Sahara marocain. Le Royaume d’Eswatini a souligné, mercredi à New York, la « prééminence » de l’initiative d’autonomie comme la « seule solution politique sérieuse et crédible » à la question du Sahara marocain. « Je saisis cette opportunité pour rappeler la prééminence de l’initiative d’autonomie comme la seule solution politique sérieuse et crédible au différend régional » autour du Sahara, a souligné le représentant d’Estwani devant les membres de la 4è commission de l’Assemblée générale de l’ONU. Il a, dans ce sens, mis en avant l’engagement du Royaume à la relance du processus politique sur la base des paramètres de la résolution 2548 du Conseil de sécurité, ainsi qu’au cessez-le-feu, relevant que son pays qualifie « de pas positif » le processus des tables-rondes qui ont eu lieu à Genève avec la participation du Maroc, l’Algérie, la Mauritanie et le polisario.

• L’offre économique et commerciale du Maroc exposée au Club de la Bourse de Helsinki. Pour répondre à la question « WhyMorocco ?», le Club de la bourse de Helsinki a ouvert ses portes, mercredi, le temps d’une opération de séduction au rythme de la nouvelle marque nationale de l’investissement et d’export « Morocconow », projetée dans le cadre d’un évènement consacré à la promotion de l’offre marocaine dans ce domaine. Organisé à l’initiative de l’ambassade du Royaume en Finlande et en Estonie, dans un contexte de reprise économique post-pandémique au Maroc et en Finlande et de dynamisme caractérisant les relations bilatérales entre Rabat et Helsinki, cet évènement a été l’occasion de rassembler une quarantaine de dirigeants d’entreprises, acteurs économiques et responsables finlandais autour d’un panel de discussion sous le thème « profil économique et opportunités d’investissement au Maroc ».

Al Bayane :

• Bourita reçoit une délégation de l’American Jewish Committee. Le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger, Nasser Bourita, a reçu, mercredi à Rabat, une délégation de l’American Jewish Committee (AJC). Dans une déclaration à la presse à l’issue de cette entrevue, le responsable des affaires politiques au sein de l’AJC, Jason Isaacson, a indiqué que les entretiens avec Bourita ont porté notamment sur la stabilité régionale, la paix et l’importance des relations entre les États-Unis et le Maroc, « un Etat ayant la plus longue relation diplomatique avec notre pays » et qui « partage les mêmes valeurs » avec les États-Unis d’Amérique.

• Ambassadeur: Le Maroc « un partenaire fiable » du Japon en Afrique. Le Maroc est « un partenaire fiable » pour le Japon en Afrique, comme en témoigne son positionnement comme deuxième destination des investissements nippons dans le continent, a souligné, mercredi à Rabat, l’Ambassadeur du Japon au Maroc, Takashi Shinozuka. Le diplomate s’exprimait au cours d’une réception organisée par l’ambassade de son pays en l’honneur de quatre étudiantes marocaines ayant bénéficié des bourses d’études pour poursuivre des programmes de Master dans des universités japonaises.

Maroc le Jour :

• Bourita: évolution « remarquable » des relations Maroc-Colombie. Le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger, Nasser Bourita, s’est entretenu, jeudi à Rabat, avec la vice-présidente et ministre des Relations extérieures de Colombie, Marta Lucía Ramírez, actuellement en visite officielle au Maroc. Lors d’un point de presse conjoint à l’issue de cette entrevue, Bourita a souligné que le Maroc et la Colombie entretiennent de « très bonnes » relations, dont la célébration du 40ème anniversaire a eu lieu il y a deux ans. Cette rencontre a été l’occasion de réaffirmer l’évolution « remarquable » des relations bilatérales dans tous les domaines, conformément à la vision de SM le Roi Mohammed VI et du président de Colombie, Iván Duque Márquez, a ajouté le ministre, affirmant que les deux pays partagent les mêmes visions, perceptions et priorités sur nombre de questions.

• Maroc/BAD: un prêt de plus de 114 M€ pour soutenir l’agriculture. Le Conseil d’administration de la Banque africaine de développement (BAD) a approuvé, mercredi, un prêt de plus de 114 millions d’euros (M€) en faveur du Maroc pour financer le Programme d’appui au développement inclusif et durable des zones agricoles et rurales (PADIDZAR). Ce nouveau projet d’adaptation climatique, qui constitue le premier financement axé sur les résultats dans le secteur agricole en Afrique du Nord, contribuera à renforcer la résilience de l’agriculture marocaine face aux effets du changement climatique afin d’améliorer les conditions de vie des populations rurales, indique la BAD dans un communiqué.

Al Massae :

• Daki appelle à rationaliser la détention préventive. Le procureur général du Roi près la Cour de cassation, président du ministère public, Hassan Daki, a indiqué que malgré la place qu’occupe la question de la détention provisoire parmi les priorités de la politique pénale, la performance des acteurs dans le champ de la justice pénale suscite encore de nombreuses critiques, d’autant plus que son taux a augmenté de façon continue pour atteindre environ 45%, fin septembre 2021. Dans une allocution lue en son nom, lors d’un séminaire à Casablanca, par Ahmed El Ouali Alami, chef du pôle de suivi de l’action publique et de l’exécution de la politique pénale, Daki a souligné qu’environ 2.000 personnes en détention provisoire sont acquittés ou voient leurs affaires classées, ce qui soulève des interrogations sur l’intérêt de la détention dans de tels cas.

• Covid-19: Plus de 1.320.000 personnes ont reçu la 3ème dose du vaccin. Un total de 1.328.001 personnes a reçu la 3ème dose du vaccin anti-Covid, au 25ème jour du lancement de l’opération, a indiqué jeudi le ministère de la Santé et de la protection sociale. Le nombre de primo-vaccinés a atteint 24.127.126 alors que celui des personnes ayant reçu la 2ème dose s’élève désormais à 21.936.348, a précisé le ministère dans son bulletin quotidien sur la situation épidémiologique Covid-19. De même, 303 infections au nouveau coronavirus et 386 guérisons ont été enregistrées en 24 heures, portant à 945.504 le nombre total des cas positifs depuis mars 2020, tandis que les rétablissements sont de 925.820, soit un taux de guérison de 97,9%.

Al Yaoum Al Maghribi :

• Jean-Marie Heydt signe à Dakhla son livre « Mohammed VI, la vision d’un Roi: actions et ambitions ». L’universitaire et écrivain franco-suisse, Jean-Marie Heydt, a présenté, mercredi à Dakhla, son livre intitulé: « Mohammed VI, la vision d’un Roi: actions et ambitions ». Présenté dans le cadre de la conférence inaugurale de l’Ecole nationale de commerce et de gestion (ENCG), à l’occasion du démarrage de l’année universitaire 2021-2022, sous le thème: « Sahara marocain : liens avec l’Afrique’’, ce livre met l’accent sur la dynamique de changement enclenchée dans différents domaines sous l’impulsion de SM le Roi Mohammed VI, depuis Son accession au Trône, mettant en avant le rôle du Maroc en tant que leader régional et sa relation avec l’Afrique. Ce livre de 181 pages se décline en 8 chapitres dont « les réformes sociales », « la régionalisation avancée », « le préalable au statut avancé », « la phase opérationnelle », « les réalisations économiques », « les grands chantiers » et « le Maroc et son environnement international ».

• Le Maroc appelle les pays arabes à adopter des politiques nouvelles et intégrées dans le domaine de l’exploitation des ressources minières. Le Maroc a appelé les pays arabes à adopter des politiques nouvelles et intégrées dans le domaine de l’exploitation des ressources minières et ce, dans une intervention lors d’une réunion préparatoire de la 16ème session de la conférence arabe internationale sur les richesses minières et le salon qui sera organisé en sa marge. Ce plaidoyer a été exprimé par le Secrétaire général du ministère de la Transition énergétique et du développement durable, Mohamed Ghazali (Département de la transition énergétique) qui représentait le Royaume lors de ce conclave, rapporte un communiqué de l’Organisation arabe du développement industriel et des mines (OADIM).

Al Ittihad Al Ichtiraki:

• Magazine nigérian : SM le Roi Mohammed VI, visionnaire, réformateur et leader de la coopération Sud-Sud. SM le Roi Mohammed VI est un dirigeant visionnaire, réformateur et leader de la coopération Sud-Sud, écrit le magazine nigérian « The NewAfrica » qui a consacré un spécial du mois de septembre aux actions et projets réalisés au Maroc ainsi qu’en Afrique pendant plus de 20 ans de règne de Sa Majesté le Roi. « Pendant plus de 20 ans, SM le Roi Mohammed VI a été à l’origine de la mise en œuvre de projets significatifs qui ont fait du Maroc l’un des pays les plus avancés d’Afrique sur le plan politique, économique et social », souligne l’éditorialiste du magazine. Sous le leadership de SM le Roi Mohammed VI, le Maroc est un allié expérimenté et reconnu internationalement dans la lutte contre le terrorisme et l’immigration irrégulière, et un leader de la coopération Sud-Sud, note le Magazine nigérian, rappelant dans ce cadre les nombreuses visites effectuées par le Souverain dans des pays africains marquées par la signature de 1.000 accords économiques avec ces Etats.

• La Gambie réaffirme son « plein soutien » aux « droits légitimes » du Maroc sur son Sahara. La Gambie a réaffirmé, mercredi à New York, son « plein soutien » aux droits légitimes de souveraineté du Maroc sur son Sahara. “La Gambie saisit cette opportunité pour réaffirmer son plein soutien aux droits légitimes de souveraineté du Royaume du Maroc sur l’ensemble de son territoire, y compris le Sahara marocain », a tenu à souligner la représentante de la Gambie devant les membres de la 4è commission de l’Assemblée générale de l’ONU. Elle a également réitéré le soutien « ferme » de son pays à l’initiative marocaine d’autonomie, qui « permet une solution sérieuse, réaliste et de compromis à ce différend régional et contribue à la sécurité et à la stabilité de la région du Sahel ».

Bayane Al Yaoum:

• Fonction publique: Le salaire mensuel moyen grimpe de plus de 15% en dix ans. Le salaire mensuel net moyen dans la fonction publique a augmenté de 15,71% entre 2011 et 2021 en passant de 7.150 DH à 8.237 DH, soit une augmentation annuelle moyenne de 2,15%, indique le rapport sur les ressources humaines accompagnant le projet de loi de finances (PLF) au titre de l’exercice 2022. Cette amélioration est due à l’effet conjugué des promotions annuelles des fonctionnaires et de la revalorisation des salaires du personnel de l’Etat, décidée dans le cadre des accords du dialogue social, explique la même source.

• Sierra Leone: L’initiative d’autonomie « promeut le réalisme et le compromis » pour une solution durable à la question du Sahara marocain. L’initiative marocaine d’autonomie “promeut le réalisme et le compromis pour une solution durable à la question du Sahara”, a affirmé, mercredi à New York, l’ambassadeur, représentant permanent adjoint de la Sierra Leone à l’ONU. “La Sierra Leone réitère son soutien à l’initiative marocaine d’autonomie puisqu’elle promeut le réalisme et le compromis pour une solution durable à la question du Sahara”, a-t-elle souligné devant les membres de la 4è commission de l’Assemblée générale de l’ONU. Elle a également réaffirmé le soutien de son pays au processus politique mené sous l’égide « exclusive » du Secrétaire général de l’ONU visant à parvenir à une « solution durable et mutuellement acceptable à ce différend régional ».

Rissalat Al Oumma:

• Thé au Maroc: 400 marques se partagent le marché local. Selon une étude du groupe Sunergia, près de 400 marques de thé distribuées par plus de 100 importateurs sont commercialisées au Maroc, pour une consommation de plus de 70.000 tonnes par an. « Après avoir fait son entrée au Maroc il y a près de 300 ans, il n’a pas fallu un siècle avant que le thé ne passe du statut de boisson rare, réservée aux personnalités importantes, à celui de boisson populaire, consommée par tous », indique Sunergia dans une étude sur la notoriété des marques de thé au Maroc, dans le cadre d’une série consacrée aux Top-Of-Mind des marques. « Sebaa » et « Sultan » sont les deux marques les plus présentes à l’esprit des Marocains et constituent à elles seules 54% du classement de la notoriété des marques de thé au Maroc en 2021, relève l’étude.

• Oriental : Un taux de croissance de 5,5 % en 2019. Selon la direction régionale de l’Oriental du Haut-Commissariat au plan (HCP), la région a enregistré en 2019 un taux de croissance de 5,5% contre 4,2% une année auparavant, soit une augmentation de l’ordre de 1,3 point. Cette croissance est supérieure de 2,9 points à celle du niveau national, a souligné la direction régionale du HCP dans sa note d’information relative au compte régional de l’Oriental pour l’année 2019, notant que cette région a ainsi occupé la cinquième place en termes de croissance du PIB et sa contribution à la croissance du PIB national est de 0,3 point. Au terme de la même année, la région a enregistré un PIB aux prix courants de 59.278 millions de DH, soit une augmentation de 8,1% par rapport à 2018 et une contribution à hauteur de 5,1% à la création de la richesse nationale.

Al Ahdath Al Maghribia:

• Laftit presse les walis et les gouverneurs à exhorter les collectivités territoriales à s’engager dans la transformation numérique. Le ministre de l’Intérieur, Abdelouafi Laftit, a appelé les walis des régions et les gouverneurs des préfectures et des provinces, ainsi que les présidents des conseils des collectivités territoriales, à généraliser l’utilisation des plateformes et applications numériques qui sont déjà à leur disposition ou qui seront mis à leur disposition dans les prochains mois, à s’assurer personnellement que les délais légaux sont respectés et à prendre toutes les mesures appropriées pour les mettre en œuvre, y compris disciplinaires. Parmi ces plateformes figurent Rokhsa.ma, qui permet d’accorder les autorisations numériques dans le domaine de l’immobilier, les autorisations commerciales, l’occupation du domaine public et le raccordement aux réseaux de l’eau et de l’électricité. Il s’agit également de Majaliss.ma, qui permet la gestion du suivi des sessions des conseils des collectivités territoriales, de Watiqa.ma, qui permet le dépôt des demandes et la remise des documents relatifs à l’état civil, ainsi que de Chikaya.ma, qui a pour objectif de recevoir et de répondre aux plaintes des usagers.

• Un nouveau traitement contre le coronavirus au Maroc? Privilégiant l’approche préventive adoptée par le Maroc dans la prise de mesures de précaution pour faire face à la pandémie de coronavirus, la Direction des médicaments et de la pharmacie s’est dite prête à examiner les documents du médicament Molnupiravir, développé par le laboratoire américain « Merck », pour ainsi autoriser son utilisation au Maroc, et conclure des accords avec la société qui produit le médicament afin de permettre aux Marocains de le prendre comme traitement contre le covid-19, selon des sources du journal.

Al Alam:

• De nouveaux droits douaniers sur les tapis pour protéger le produit local. Les autorités marocaines ont décidé d’instaurer un bouclier anti-dumping contre les tapis étrangers pour permettre à l’industrie marocaine du tapis de reprendre son souffle en soutenant la marque « Made in Morocco ». Certes, cette mesure douanière est provisoire dans la mesure où l’enquête du département du Commerce extérieur est toujours en cours, mais elle prémunit toutefois une branche d’activité qui peinait à survivre face au dumping oriental.

• Les agriculteurs craignent l’augmentation des prix des aliments du bétail sur les marchés nationaux. Le retard des pluies au cours du mois d’octobre aurait alarmé les agriculteurs, qui craignent une hausse des prix des aliments du bétail. Ce retard les a poussés à reporter la culture d’automne, qui démarre généralement au cours de ce mois. Les pluies du mois d’octobre annoncent souvent le début de la préparation de la campagne agricole et dynamisent les activités économiques connexes, telles que la vente d’engrais et de céréales, entre autres.

Lien Source

Recommander0 recommendationPublié dans Actualités

Share This Post