echo '';
Actualités

Ration Petroleum, prospection israélienne de pétrole et gaz à Dakhla

Ration Petroleum, prospection israélienne de pétrole et gaz à Dakhla

Ratio Gibraltar a signé un accord de recherche d’exploration pétrolière et gazière avec l’Office national marocain des Hydrocarbures et des Mines (ONHYM), lui donnant le droit exclusif d’étudier, et de prospecter le bloc Atlantique Dakhla, situé au Maroc le long de la côte atlantique et s’étendant du littoral jusqu’au front de mer à des profondeurs d’eau d’environ 3 000 mètres.

Que l’on ne s’y trompe pas, Ratio Gibraltar est une devanture de la société mère israélienne Ratio Petroleum Partnership qui au demeurant avait annoncé la nouvelle le 24 septembre dernier avant qu’elle ne soit recoupée le 12 octobre 2021 par sa filleul. L’accord qui est déjà considéré par d’aucuns comme étant doublement politique est un accord de recherche entre Ratio Gibraltar signé avec l’Office national marocain des Mines et des Hydrocarbures (ONHYM), lui donnant le droit exclusif d’étudier et de prospecter le bloc Atlantique Dakhla, situé au Maroc le long de la côte atlantique. La superficie totale du bloc est de plus de 129 000 kilomètres carrés et pendant l’accord d’étude, Ratio Gibraltar en détiendra tous les droits (100%). L’accord qui est déjà considéré par d’aucuns, être doublement politique est un accord de recherche entre Ratio Gibraltar signé avec l’Office national marocain des Mines et des Hydrocarbures (ONHYM), qui lui donne le droit exclusif d’étudier et de prospecter le bloc Atlantique Dakhla, situé au Maroc le long de sa côte atlantique. Pendant l’accord d’étude de la superficie totale, Ratio Gibraltar en détiendra tous les droits (100%).

Les derniers détails sur le bloc, l’entente de recherche, ses modalités, le plan de travail dans le bloc et la possibilité de conclure une entente de recherche et de production conformément aux résultats de l’étude et de la recherche restent toutefois à peaufiner dans les tous prochains jours se murmure-t-il. L’accord inclura la possibilité de conclure par la suite une entente de recherche et de production conformément aux résultats de l’étude faite par la compagnie. Il prévoit également, les conditions dans lesquelles Ratio Gibraltar ou Ratio Petroleum Partnership pourrait obtenir des licences d’exploitation et de production de pétrole. Conformément au droit marocain, l’État toucherait une redevance de 7% si le pétrole est découvert à plus de 200m sous les eaux avec une production de plus de 500 000 tonnes, et pour le gaz naturel, 3,5% pour une production de plus de 500 000 mètres cubes.

Le Maroc possède un certain nombre de bassins sédimétriques susceptibles d’être actifs sur sa côte atlantique. Les provinces géologiques1 sont divisées par un vaste bassin salin qui se trouve principalement au nord des îles Canaries. Alors que les franges nord de la côte marocaine sont tectoniques, les franges continentales du plateau sud des îles Canaries sont plus tectoniques et même analogues aux zones de découverte et de production du continent atlantique dans les régions plus au sud de l’Afrique de l’Ouest et de l’est de l’Amérique du Sud et du Nord.

Le bloc atlantique de Dakhla situé dans la partie sud du Maroc, le long de la côte atlantique borde le nord dans la zone côtière de Dakhla à la frontière avec la Mauritanie. Le bloc couvre une zone partant du rivage, y compris la zone d’eau peu profonde et s’étend jusqu’à une profondeur d’eau d’environ 3 000 mètres. Cela équivaut à plus de 270 permis de recherche maritime en Israël nous dit Ratio Petroleum Partnership. Les opérations pétrolières et gazières au Maroc se déroulent à la fois dans les bassins intérieurs et les bassins marins de la Méditerranée et le long de la côte atlantique. Mais il se dit dans les arcanes de ce projet que les détails, les vrais, devraient être dévoilées lors de la visite prochaine de Benny Gantz dans le Royaume.

Lien Source

Recommander0 recommendationPublié dans Actualités

Share This Post