echo '';
Actualités

Quelque 300 enseignants vaccinés à Salé, objectif 4.700

La famille de l’enseignement public et privé au Maroc a été considérée comme prioritaire dans la campagne nationale de vaccination anti-covid au même titre que le personnel de santé, l’armée ou encore les forces de l’ordre. La vaccination de la famille de l’enseignement a ainsi démarré dans plusieurs villes du Royaume.

Dans la ville de Salé, la vaccination des cadres de l’éducation et enseignants a démarré ce mardi 2 février. Quelque 300 personnes de l’éducation nationale âgées de 45 ans et plus ont ainsi reçu leur première dose du vaccin anti-covid.

Quelque 300 enseignants vaccinés à Salé, objectif 4.700
Photo Mounir Mehimdate

Joint par Hespress Fr, Said Hayane, directeur provincial du ministère de l’éducation nationale à Salé, nous indique que le premier jour de vaccination des enseignants au niveau de Salé s’est bien passé. Dans les détails, il nous explique que l’opération s’est déroulée au niveau de deux centres pour un cette première phase de vaccination. Un centre au lycée Yassamine où quelque 135 personnes de l’éducation nationale ont pu bénéficier de leur première dose de vaccin et un deuxième centre à la commune de Bouknadel au lycée Houssine Slaoui où 153 personnes ont été vaccinées, soit un total de 288 enseignants(e).

Quelque 300 enseignants vaccinés à Salé, objectif 4.700
Photo Mounir Mehimdate

Mais le département de Said Amzazi ne compte pas s’arrêter là. Ce n’est que la première journée à Salé. À l’horizon, d’autres centres seront mis à la disposition de la famille de l’enseignement afin de vacciner la totalité de cette première tranche d’enseignants(e) et cadres éducatifs au niveau de la ville, quelque 4.700 enseignants (e) âgés de 45 ans et plus.

Notre interlocuteur précise ainsi que cette première tranche d’enseignants sera vaccinée sur plusieurs étapes avec un objectif de vacciner l’ensemble de la famille de l’enseignement au niveau de la province, soit quelque 7.000 enseignants(e) au niveau de la préfecture de Salé. « Cela va se passer sur plusieurs étapes. La première c’est vacciner les personnes âgées de 45 et plus qui représentent 4.700 environ parmi les 7.000 enseignants(e) à vacciner. Par la suite on passera aux autres tranches d’âge dans les semaines et mois à venir« , nous indique Said Hayane.

Quelque 300 enseignants vaccinés à Salé, objectif 4.700
Photo Mounir Mehimdate

De son côté, la directrice du lycée Houcine Slaoui à Salé , Hafida Baba s’est réjouie de cette première journée de vaccination qui s’est déroulée au sein de son établissement.

« En coordination avec la direction provinciale de l’éducation, cette première journée s’est déroulée dans de bonnes conditions et dans le respect total des mesures sanitaires préventives. L’association des parents d’élèves, les autorités locales, notamment la Gendarmerie Royale et les équipes du ministère de la santé nous ont été d’une grande aide et nous les remercions pour leurs efforts », a-t-elle dit, espérant la fin prochaine de cette crise sanitaire.

Quelque 300 enseignants vaccinés à Salé, objectif 4.700
Photo Mounir Mehimdate

Si l’éducation est l’un des secteurs concernés par cette première phase de vaccination, cela ne veut pas dire que la totalité du personnel sera vacciné. Uniquement 37% en bénéficiereront, selon plusieurs sources ministérielles à cause justement du taux élevé de jeunes cadres qui y travaillent.

En effet, depuis 2016 et à ce jour, le secteur de l’éducation nationale a connu une grande vague de départs volontaires et de départs à la retraite parmi les enseignants et les cadres éducatifs, cédant ainsi la place à la jeunesse qui a pris la relève auprès des académies régionales de l’éducation et de la formation (AREF) à travers le Royaume.

Quelque 300 enseignants vaccinés à Salé, objectif 4.700
Photo Mounir Mehimdate

Lien Source

Recommander0 recommendationPublié dans Actualités

Share This Post