echo '';
Actualités

Pierre Cardin, le couturier futuriste à l’imagination débordante

Pierre Cardin, le couturier futuriste à l'imagination débordante

Le monde de la mode pleure la mort d’une icône qui aura marqué plus d’une génération, Pierre Cardin. Le couturier français a tiré sa révérence ce mardi à l’âge de 98 ans, laissant derrière lui un héritage de créations sans limite.

Pierre Cardin,  fils d’immigrés italiens devenu un homme d’affaires au nom mondialement connu, a marqué son époque avec sa touche futuriste, ses produits dérivés et son imagination qui laissait place à un champs infini de créations.

L’artiste français est mort dans la matinée à l’hôpital américain de Neuilly-sur-Seine, à l’ouest de Paris, a annoncé sa famille à l’AFP.

« Jour de grande tristesse pour toute notre famille, Pierre Cardin n’est plus. Le grand couturier qu’il fut a traversé le siècle, laissant à la France et au monde un héritage artistique unique dans la mode mais pas seulement », écrivent ses neveux et nièces dans un communiqué.

Pietro Cardin est né près de Trévise en Italie en 1922, le plus jeune de 11 enfants. Sa famille a fui le régime de Mussolini et a déménagé en France quand il était enfant. Ayant grandi dans la ville industrielle française de Saint-Étienne, on espérait que Cardin deviendrait architecte, mais son intérêt résidait dans la mode.

Cardin était bien connu pour ses designs audacieux à l’ère spatiale de la fin des années 1950. Reconnu par l’ensemble de la haute couture parisienne, il a ensuite habillé des icônes des années 60 telles qu’Elizabeth Taylor, Brigitte Bardot et les Beatles, dont les vestes radicales sans col.

Avant beaucoup d’autres, Pierre Cardin avait ouvert un « corner » dans un grand magasin, fait défiler des hommes. Et il avait adopté à l’échelle mondiale un système de licences qui assurait une diffusion planétaire de son nom, sur des produits aussi divers que cravates, cigarettes, parfums ou eau minérale.

« Mon but, moi, c’était la rue, que mon nom et mes créations soient dans la rue. Les célébrités, les princesses… ce n’était pas ma tasse de thé. Je les respectais, je dînais avec elles, mais je ne les voyais pas dans mes robes », disait-il.

« Couturier, designer, ambassadeur de la France, académicien, mécène, tout au long de sa vie, Pierre Cardin aura mené bel ouvrage. Merci Monsieur Cardin de m’avoir ouvert les portes de la mode et d’avoir rendu mon rêve possible », a écrit sur Twitter le couturier Jean-Paul Gaultier, lancé par Cardin.

« Pour lui, la création n’avait pas de cloisonnements, ni frontières entre la mode, le design ou l’architecture », a souligné auprès de l’AFP Jean-Charles de Castelbajac, styliste et directeur artistique de la marque Benetton.

L’intérêt de Cardin pour le futurisme et le programme spatial Apollo l’a amené à mettre des modèles dans des combinaisons tricotées et des casques spatiaux, ainsi que des hommes et des femmes dans des tuniques d’avant-garde.

Cardin est  considéré comme un pionnier dans le monde lucratif du futurisme, de la mode et de la marchandise. Comme il le disait au New York Times en 1987: «Je suis né artiste, mais je suis un homme d’affaires».

Lien Source

Recommander0 recommendationPublié dans Actualités

Share This Post