echo '';
Actualités

Pass sanitaire en Europe: La CE propose une dose de rappel tous les 6 mois

Pass sanitaire en Europe: La CE propose une dose de rappel tous les 6 mois

La Commission européenne a recommandé jeudi aux 27 pays de l’UE de rajouter une nouvelle dose de vaccin contre le coronavirus à toutes les personnes dont la dernière date de vaccination remonte à plus de 9 mois.

Toutes les personnes se trouvant à l’intérieur de l’espace européen devraient se faire vacciner pour une nouvelle dose après 9 mois de leur dernière injection, recommande la Commission qui indique que le cas échéant, la validité du pass vaccinal serait nulle.

Cette nouvelle dose devrait se faire après un chemin vaccinal traditionnel, à savoir en deux doses, et concernerait cette fois, une troisième voire une quatrième dose de rappel. La proposition de la Commission a également une date, si elle est acceptée, elle devrait entrer en vigueur à partir de janvier 2022.

« Nous proposons une validité de neuf mois pour le certificat anti-Covid européen et au-delà de cette période, sa validité ne serait plus reconnue en l’absence d’une dose de rappel », a déclaré é le commissaire à la Justice Didier Reynders, chargé de présenter ces recommandations après leur adoption par le collège présidé par l’Allemande Ursula von der Leyen.

Avec cette recommandation, Bruxelles souhaite voire tous les pays de l’Union européenne exiger une nouvelle dose dans les six mois suivants la dernières vaccination étant donné que les effets du vaccin contre la covid-19 semblent s’amenuiser après cette période.

Quant aux trois mois rajoutés aux six initiaux, le commissaire européen a expliqué que cette période devrait permettre aux Etats membres de mieux s’organiser pour faire passer cette nouvelle dose à leurs résidents, mais qu’au final, une nouvelle dose devrait être exigée tous les six mois.

« La Commission proposera en temps utile la prolongation du règlement sur le certificat Covid européen au-delà de l’été prochain », a expliqué le responsable européen en jugeant que l’objectif serait de « faciliter la libre circulation en toute sécurité au sein de l’UE ».

Les non résidents de l’UE seront également soumis aux mêmes mesures, pour leurs voyages non essentiels. Seules les personnes ayant reçu les doses de vaccins reconnus par l’Union européenne ou homologués par l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) pourront entrer sur le territoire européen, a annoncé la commissaire aux affaires intérieures Ylva Johansson.

Et pour les personnes n’ayant pas été vaccinées avec un vaccin reconnu par l’Union européenne, elles devront présenter un test PCR négatif.

Lien Source

Recommander0 recommendationPublié dans Actualités

Share This Post