France

Masque à l’extérieur : le cafouillage de la préfecture de Seine-et-Marne 

Masque à l'extérieur : le cafouillage de la préfecture de Seine-et-Marne 


Les habitants de Seine-et-Marne ont pu croire pendant quelques heures qu’ils allaient récupérer un peu de liberté avant le reste de la France. La préfecture a en effet annoncé sur Twitter mardi 18 mai dans l’après-midi la fin de l’obligation de port du masque à l’extérieur, sauf exception. Mais quelques heures après la parution du tweet, elle a rétropédalé. Cela à cause d’une erreur de manipulation, rapporte Le Parisien.

Dans un premier temps, la préfecture annonçait que, en raison des taux de contamination assez bas, le masque était désormais facultatif en extérieur à partir du mercredi 19 mai, dès lors que les règles de distanciation sociale pouvaient être respectées. Mais peu après 18 heures, un second tweet est venu remplacer l’autre en précisant laconiquement que « le port du masque est maintenu en Seine-et-Marne », et cela au moins jusqu’au 31 mai inclus. Selon le quotidien, la préfecture évoque « une erreur de manip, c’est allé un peu vite ». Une erreur également commise par la préfecture de la Creuse dans la matinée.

« Bientôt », selon Olivier Véran

Une telle décision aurait en effet eu de quoi surprendre au lendemain des déclarations d’Olivier Véran sur la question. Le ministre de la Santé a affirmé sur BFMTV lundi 17 mai qu’il espérait que le port du masque en extérieur soit « bientôt » levé mais s’était refusé à donner une date. Il avait également mis en garde contre une volonté « d’y aller trop vite trop fort » dans le déconfinement.

À LIRE AUSSICovid-19 : les États-Unis bientôt dans le monde d’après

« Quand vous êtes dehors, dans le centre d’une grande ville, avec plein de boutiques, vous allez faire la queue dehors, vous allez manger, vous allez croiser des gens, etc. Là, tant qu’on n’a pas un niveau de couverture vaccinale adéquate, il paraît plus prudent de maintenir l’obligation de port du masque », a détaillé le ministre, semblant ouvrir la voie à une obligation limitée à certaines situations, comme l’indiquait le tweet finalement supprimé.


Lien Source

Recommander0 recommendationPublié dans France

Share This Post