echo '';
France

Les langues classiques n’ont pas dit leur dernier mot

Les langues classiques n’ont pas dit leur dernier mot


Le coronavirus qui nous obsède depuis un an ? Un terme d’origine latine. La langue des personnages romains dans la série Barbares de Netflix ? Du latin. Tout comme celle du Petit Nicolas, qui lance désormais un flamboyant « Glaucops est ! » (« C’est chouette ! », en latin dans le texte). Harry Potter ? Traduit lui aussi en latin et en grec, mais surtout pétri de références antiques. Et quid des vestales de la maison de haute couture Fendi qui défilent sur le mont Palatin à Rome, de Beyoncé qui réinterprète Alexandre le Grand dans un clip ou du surnom de notre président, Emmanuel « Jupiter » Macron ?

Les références culturelles à l’Antiquité sont partout, y compris là où on les y attend le moins. Mythologie, ­locutions, héritage linguistique, rhétorique… Sans connaître a minima quelques notions de ces langues anciennes et des références qui y sont associées, difficile d’être à la page. Pourtant, elles ont bien failli disparaître : pendant près de trois mille ans, elles ont été chahutées par les conquêtes et les civilisations qui leur ont succédé. Mais elles ont résisté. La culture antique est comme notre capi­tale : « Fluctuat nec mergitur » ( « Battue par les flots, mais ne sombre pas »).

Quand on les pense en déclin, voici ces langues qui rappliquent sans crier gare. Et incarnent la modernité. Embrassons-les ! « Mieux vaut tard que jamais », comme dirait Denys d’Halicarnasse, rhéteur et historien grec du Ier siècle avant notre ère. Les déclinaisons, si emblématiques du cauchemar des apprentis latinistes et hellénistes, ne sont pas un obstacle. Soyez curieux, et la corne d’abondance des plaisirs de l’Antiquité ne se tarira jamais. Longue vie aux langues mortes !

Découvrez le hors-série du Point consacré au latin et au grec ancien pour tout savoir des mythes, de l’Histoire, de l’étymologie, et apprendre ces langues à tout âge (100 pages, 8,90 euros, en vente en kiosque ou sur la boutique en ligne).

Lien Source

Recommander0 recommendationPublié dans France

Share This Post