echo '';
Actualités

La liste de Halilhodzic, une énigme difficile à déchiffrer

 Halilhodzic a encore fait du grand Vahid après avoir dévoilé sa liste des 24 joueurs retenus pour les qualifications de la Coupe du Monde 2022. Dans l’optique de trouver son onze idéal, le coach des Lions de l’Atlas semble faire du réchauffé avec quelques surprises qui divisent. Absence de Hakim Ziyech, mise à l’écart des botolistes, groupe quasi-identique, ou encore non-convocation de Noussair Mazraoui, le technicien bosnien fonce-t-il droit dans un mur?

C’est (encore) une liste qui fait jaser. Malgré ses nombreuses promesses de constituer un groupe solide, Vahid Halilhodzic semble se perdre dans ses paroles, s’essoufflant dans ses décisions de garder ses cadres ou de faire appel à de nouveaux visages.

Entre les deux, le sélectionneur de l’équipe nationale peine à donner de l’espoir aux supporters qui, sur les réseaux sociaux, ont remis en doute sa crédibilité, face à une liste qui ne semble pas satisfaire, en marge des matchs à venir, primordiaux pour une qualification future à la Coupe du Monde 2022 qui se tiendra au Qatar.

Pourtant, il y a quelques jours, celui qui a récemment été testé positif au coronavirus, avait affiché de grandes ambitions pour son équipe aussi bien en CDM qu’en CAN 2021 avec l’objectif de  » d’aller le plus loin possible en cherchant à se qualifier en premier temps au deuxième tour de la compétition ».

Pour l’heure, les Lions de l’Atlas se retrouveront à partir de lundi prochain pour préparer les deux premières rencontres des éliminatoires de la Coupe du Monde Qatar 2022. Le Maroc devra jouer le Soudan le 2 septembre à Rabat et la Guinée à Conakry le 6 septembre.

Le onze de la discorde 

Si les rencontres avancent à grand pas, Vahid fait toujours face au problème récurant de la sélection depuis son arrivée : trouver son onze idéal.

Après nombreuses rotations, des essais lors des matchs amicaux, le Franco-bosnien ne semble pas mettre la main sur un groupe capable de faire la différence, et ce n’est pas faute d’avoir essayé. Les Marocains sont sceptiques et ne croient toujours pas en la méthode Vahid.

Bien qu’il n’ait pas pu justifier ses choix, privé de conférence de presse à cause de sa contamination au coronavirus, l’ancien du FC Nantes n’a laissé personne indifférent à sa liste qui comporte des absences remarquées notamment celle de Hakim Ziyech ou encore Noussair Mazraoui auteur d’un bon début de saison avec l’Ajax Amsterdam.

Néanmoins, le retour de Sofiane Boufal et la sélection de Achraf Hakimi, Sofyan Amrabat, Nayef Aguerd ou encore Romain Saiss semble rassurer quelque peu les supporters, perplexes face à cette liste.

Le cas de Hakim Ziyech, décision de Chelsea ou omission volontaire?

L’absence la plus remarquée et la plus commentée est celle de Hakim Ziyech dont le rôle en équipe nationale n’est plus à discuter. L’international marocain, à la surprise générale, ne figure pas sur la liste du sélectionneur.

Une absence qui a suscité une vive polémique et a soulevé de nombreuses interrogations. Alors que le doute subsistait suite à l’interdiction de la Premier League de libérer ses joueurs internationaux évoluant des les pays la liste orange et rouge du gouvernement britannique, la convocation de Ghanem Saiss et Adam Masina, qui évoluent respectivement à Wolverhampton et Watford a mis fin aux spéculations.

Cependant, si les deux joueurs susmentionnés feront le déplacement, le milieu de terrain de Chelsea, quant à lui, restera en Angleterre, pour des raisons toujours inconnues.

Décision du coach ou de son club? C’est la grande question qui se pose, et le joueur lui-même a mis de l’huile sur le feu à travers une story Instagram dans laquelle il a publié un smiley qui pleure de rire, faisant référence à sa situation. L’ancienne star de l’Ajax Amsterdam vise-t-elle son club qui l’a empêché de représenter les couleurs de son pays ou a-t-il un conflit avec Vahid Halilhodzic connu pour son franc parler et ses coups de gueule à répétition? La réponse demeure encore inconnue.

La liste de Halilhodzic, une énigme difficile à déchiffrer

Les Botolistes, persona non grata 

Parmi les joueurs convoqués, se trouvent un seul évoluant dans le championnat marocain, le 3e gardien de la sélection et joueur du Raja de Casablanca, Anas Zniti. Aucun autre joueur de la Botola n’a trouvé grâce aux yeux de Vahid.

Pourtant, la Botola regorge de talents, notamment au sein de clubs qui ont remporté des titres cette saison, à l’image du  Wydad de Casablanca champion de la Botola et qui compte de bons éléments tels que Yahya Jabrane, précédemment Ayoub El Kaabi ou encore Walid El Karti, au même titre que les joueurs du Raja de Casablanca, fraîchement tenant du titre de la Coupe arabe Mohammed VI, aux mains de Soufiane Rahimi désormais à Al Ain ou encore Mahmoud Benhalib qui a contribué au sacre de son club.

Pourtant, Vahid avait fait appel à de nombreux joueurs de la Botola lors des amicaux pour calmer les ardeurs des supporters. Cependant, ce dernier avait clairement exprimé sa position concernant les footballeurs évoluant dans le championnat marocain. Selon lui, ils ne sont pas assez performants et n’ont pas le niveau pour faire partie de l’équipe nationale.

Qui sont les nouvelles recrues de Vahid? 

La liste de Vahid compte cinq nouveaux visages, qui vont faire leurs premiers pas avec l’équipe nationale A, à savoir Imran Louza, Ryan Mmae, Youssef Maleh, Sofiane Alakouch et Sofiann El Karouani.

Par ailleurs, Louza et Alakouch avaient, pendant longtemps, refusé de jouer pour l’équipe nationale marocaine, avant d’être invité à rejoindre la tanière. A une époque, tous deux portaient une grande attention à jouer pour l’équipe de France, qui n’a visiblement pas sollicité leurs services.

Le premier, avait longtemps maintenu le suspens quant à son choix de sélection, entre le Maroc et la France. Après avoir attendu celle des Bleus, le joueur de Watford a finalement opté pour le Mountakhab. Un choix par défaut?

Quant au deuxième, il a également exprimé son interêt pour l’équipe de France, qui était prioritaire pour lui. Le nouveau latéral de Metz compte une sélection avec les Espoirs français et devra faire ses preuves avec les Lions de l’Atlas.

Pour sa part, Youssef Maleh, qui a joué en Italie, pour Cesena, Rafina, puis Venezia, et enfin la Fiorentina, est considéré comme l’un des joueurs les plus en vue occupant le milieu de terrain à l’heure actuelle, que Halilhodzic essaie de former, en créant une grande compétition entre les différents joueurs.

Ryan Mmae est familier avec l’EN pour avoir disputé, en 2016, sous l’ère Hervé Renard un match amical contre l’Albanie, avec le désir de représenter la Belgique. Son frère, Samy Mmae avait précédemment été convoqué par Vahid une première fois en 2020 lors de deux matchs amicaux face au Sénégal et la République démocratique du Congo. Le 9 octobre, il fait part de sa première sélection avec le Maroc face au Sénégal. Il est titularisé et il a joué le match entier.

Le dernier venu, Sofiann El Karouani est une grande surprise dans la liste de Vahid, évoluant au poste d’arrière gauche, un poste qui fait défaut au Maroc depuis plusieurs années. Ce dernier évolue en Erdivisie au NEC Nijmegen et compte sa première convocation au sein de la sélection marocaine.

Lien Source

Recommander0 recommendationPublié dans Actualités

Share This Post