echo '';
Actualités

« Joe Biden ne reculera pas sur la reconnaissance du Sahara marocain » dixit David Fisher ambassadeur des Etats-Unis à Rabat

La nouvelle dynamique des relations diplomatiques entre le Maroc, les Etats-Unis et Israël a abouti aux signatures d’une déclaration commune et de plusieurs accords entre Rabat et Tel Aviv d’une part, et entre les Etats-Unis et le Royaume du Maroc d’autre part, après la décision du président américain Donald Trump de reconnaître la pleine souveraineté marocaine sur nos provinces du sud.

Les Etats-Unis  ont annoncé une série d’actions visant à accroître les investissements américains au Maroc et à renforcer le rôle du Royaume en tant que pôle économique sur le continent africain. Au total, ces initiatives visent à allouer 5 milliards de dollars d’investissements au Maroc et dans la région sud. David Fischer, l’ambassadeur des Etats-Unis accrédité auprès du Royaume du Maroc, a souligné que le partenariat entre le Maroc et l’Amérique ne date pas d’hier, considérant que le nouvel accord entre les deux pays rend ce partenariat meilleur et plus durable.

« Joe Biden ne reculera pas sur la reconnaissance du Sahara marocain » dixit David Fisher ambassadeur des Etats-Unis à Rabat

L’ambassadeur Fisher a révélé, lors d’une interview au journal en ligne Hespress, qu’il se rendrait, dans les deux premières semaines de janvier prochain, dans la ville de Dakhla, où sera situé le consulat américain, dans le cadre de la recherche du siège de la représentation diplomatique. Cependant, il a indiqué qu’au départ, les soi-disant postes de présence virtuelle (VPP) seront adoptés avant la nomination d’un consul et des utilisateurs et avant l’ouverture officielle, et l’ambassadeur américain a déclaré que la reconnaissance par Washington du Sahara marocain est « un très grand pas en avant et signifie beaucoup » et a confirmé que les États-Unis s’efforcent de convaincre Ses partenaires pour la reconnaissance de la souveraineté marocaine sur les provinces du sud.

L’ambassadeur Fischer a été surpris par certaines analyses qui parlaient de la possibilité que le prochain président Joe Biden revienne sur les décisions du président Trump concernant le Sahara marocain, et a déclaré que les relations entre le Maroc et l’Amérique étaient anciennes depuis 1777 par l’intermédiaire des démocrates et des républicains, et a souligné que la décision présidentielle de Trump « restera en place, et nous aurons une relation économique chaleureuse et merveilleuse, que ce soit par le biais de l’administration républicaine ou démocrate ».

Voici le texte du dialogue avec l’ambassadeur américain au Maroc, David Fisher et dont les propos ont été recueillis par notre confrère du desk arabophone Driss El Asri.

« Joe Biden ne reculera pas sur la reconnaissance du Sahara marocain » dixit David Fisher ambassadeur des Etats-Unis à Rabat

 Question : « Comment le Maroc peut bénéficier du récent accord signé avec l’Amérique concernant l‘investissement de 5 milliards de dollars dans le Royaume et dans toute la région ? »

Réponse : Le partenariat entre les Etats-Unis et le Royaume du Maroc est ancien et a été renforcé sous l’impulsion du président Donald Trump et du roi Mohammed VI. Les derniers accords et signatures nous ouvre la voie pour rendre ce partenariat plus fort, meilleur et plus durable ». C’est très positif. L’accord, que nous avons signé, était important en termes de montant. Nous avons actuellement énormément de projets en cours au Maroc, soit à travers les activités de l’Agence des États-Unis pour le développement international (USAID) et de la Millennium Challenge Corporation-Maroc (MCA Maroc) ou à travers d’autres partenariats et programmes avec le Maroc .

« Quels sont les secteurs sur lesquels l’Amérique se concentrera dans ses investissements potentiels, notamment au Sahara marocain ? » 

Tout d’abord, nous les appelons les régions du sud, et nous pensons que notre pays nous dira sur quels secteurs nous, devrions-nous concentrer, quelles opportunités seront disponibles et où nous devrions aller pour investir. Nous allons ouvrir un consulat dans la ville de Dakhla, et j’y serai avant le 10 janvier prochain pour rechercher le siège du consulat, et nous avons identifié une personne qui sera notre assistante dans cette tâche. Nous travaillons très rapidement pour y parvenir. Nous pensons que la raison d’aller à Dakhla réside dans les opportunités industrielles qui seront traduites pour améliorer la situation sociale dans la région et créer des opportunités d’emploi. Je soupçonne qu’il y aura de grandes et petites opportunités industrielles. Comme vous le savez, il s’agit d’améliorer les conditions humaines et comment aider les populations à améliorer leur quotidien et à gagner leur vie, en plus d’augmenter le pouvoir des entreprises marocaines ou d’autres sociétés appelées à investir dans la région ».

« Joe Biden ne reculera pas sur la reconnaissance du Sahara marocain » dixit David Fisher ambassadeur des Etats-Unis à Rabat

« Maintenant que les Etats-Unis reconnaissent le Sahara marocain, comment Washington va-t-il aider Rabat à persuader d’autres pays de reconnaître la souveraineté marocaine sur l’ensemble des régions du sud ? »

Les régions du sud, comme je l’ai dit plus tôt. La reconnaissance par les Etats-Unis de la souveraineté du Maroc sur son Sahara est un très grand pas en avant, et cela signifie beaucoup. Nous avons reconnu la marocanité du Sahara, nous l’avons défendue auprès de nos amis, et nous en parlerons avec nos partenaires à l’avenir; Mais nous croyons toujours à la supervision par l’ONU du conflit pour y trouver une solution, et nous appuyons la nomination d’un nouvel envoyé et soutenons ces étapes.

« Que pouvez-vous dire à propos de certaines interprétations affirmant que l’administration du prochain président Joe Biden ignorera les décisions de Trump, en particulier celles liées au Sahara marocain ? »

Seuls les médias semblent les dire. Nous entretenons des relations avec le Maroc depuis 1777 que ce soit par l’intermédiaire des démocrates ou des républicains. Ce qui se passe aujourd’hui rend le monde plus sûr, et nous avons besoin d’un partenariat entre Israël, le Maroc et d’autres pays. Je pense que la déclaration signée par le président Donald Trump restera valable, et nous aurons une relation économique chaleureuse et merveilleuse, que ce soit par le biais de l’administration républicaine ou démocrate.

« Joe Biden ne reculera pas sur la reconnaissance du Sahara marocain » dixit David Fisher ambassadeur des Etats-Unis à Rabat

« Comment percevez-vous la décision du Maroc de reprendre les relations diplomatiques avec Israël et les accords signés entre les deux pays ? »

Je pense que lorsque vous parlez, travaillez et vous ouvrez l’un à l’autre, lorsque vous pouvez voyager dans d’autres pays, vous acceptez l‘autre. Au Maroc, par exemple, nous avons cette année 40 ou 50 000 touristes israéliens, et c’est peut-être plus parce que je n’ai pas le nombre exact. Le tourisme a toujours été bon entre le Maroc et Israël, et il y a des centaines de milliers d’Israéliens d’origine marocaine. Comme je l’ai dit plus tôt, il y a huit ministres israéliens d’origine marocaine. Je crois que lorsque vous parlez et que vous comprenez votre prochain, vous aurez la capacité d’avancer en paix. Mais quand on ne se parle pas et que l’on ne connaît pas la pensée de l‘autre, c’est difficile ».

« Le retour des relations entre les deux pays contribuera-t-il à mettre fin au conflit israélo-palestinien ? »

J’espère que cela se produira, que ce soit par le biais de la solution à deux États ou d’une autre solution. Mais encore une fois, si vous ne parlez pas si vous n’êtes pas ouverts l      ‘un à l’autre, il est très difficile d’aller de l’avant et de résoudre quoi que ce soit.

« Joe Biden ne reculera pas sur la reconnaissance du Sahara marocain » dixit David Fisher ambassadeur des Etats-Unis à Rabat

« Comment voyez-vous la relation du Marocain avec la communauté juive ? »

Je pense que c’est dynamique, et je pense que c’est puissant. Comme je l’ai mentionné, nous avons vu comment Meir Ben Shabbat, le conseiller à la sécurité nationale de l’Etat d’Israël, parlait le dialecte marocain local. Il est né ici et sa mère est juive marocaine, j’étais avec lui au dîner, et il parlait de sa forte relation avec le Maroc et de ses sentiments lors de cette visite. Ce fut, en effet, une session très émouvante. Je pense que lorsque vous les avez, il y a paix et compréhension et vous pouvez aller de l‘avant.

« Nous retournons au consulat de Dakhla, sera-t-il ouvert après la passation du pouvoir entre les deux présidents ? »

J’irai à Dakhla dans les deux premières semaines de janvier prochain, nous aurons d’abord ce qu’on appelle les postes de présence virtuelle (VPP) avant la nomination d’un consul et des utilisateurs et avant l’ouverture officielle. Evidemment, nous n’aurons pas de bâtiment construit d’ici là, mais nous irons voir s’il y a une installation qui peut être exploitée temporairement. Nous espérons ouvrir le consulat prochainement.

Reportage vidéo & photos Mounir Mehimdate

Lien Source

Recommander0 recommendationPublié dans Actualités

Share This Post