Economie

Olivier Véran : des mesures supplémentaires seulement si « le virus reprend une course folle »



Olivier Véran : des mesures supplémentaires seulement si « le virus reprend une course folle »

Publié le 10 janv. 2021 à 18:02Mis à jour le 10 janv. 2021 à 19:11

En première ligne face aux critiques sur la lenteur de la vaccination en France, Olivier Véran, le ministre des Solidarités et de la santé, était l’invité dimanche du Grand Rendez-Vous Europe 1 – CNews – « Les Echos ». «Nous savons faire la guerre » contre le Covid-19, et «nous avons des armes nouvelles, à savoir le vaccin » a-t-il martelé. Concernant le variant anglais, qui s’est propagé au Royaume-Uni, le ministre a précisé «nous ne savons pas si, quand il circule où il y a déjà la souche classique, il peut prendre le pouvoir ou non », ajoutant que «le virus est a priori sensible au vaccin mais il est plus contagieux ».

Interrogé sur l’éventualité d’un troisième confinement, Olivier Véran a déclaré «proportionner les mesures à la charge sanitaire » en précisant que nous étions « à un niveau de circulation élevé du virus dans le pays, avec 18.000 cas par jour en moyenne (…), plus de 1.000 hospitalisations » et un nombre de malades en réanimation « qui ne baisse plus ».

« La plupart des autres pays ont une situation pire que la nôtre, avec plus de 1.000 morts par jour en Allemagne et en Grande-Bretagne », a-t-il fait remarquer, en déclarant que «des mesures supplémentaires » seraient prises « si nous constatons que le virus reprend une course folle, sous la forme d’une vague, ce qui n’est pas le cas actuellement ». En revanche, il a écarté à ce stade la fermeture des écoles : « nous sacralisons l’école car l’éducation est fondamentale pour notre pays », a-t-il rappelé.

« Fausses polémiques »

Face à la grogne montante sur le faible nombre de personnes vaccinées , le ministre de la Santé a annoncé l’ouverture ce jeudi 14 janvier d’un site Internet, qui permettra d’identifier les centres de vaccination et de prendre des rendez-vous en ligne. Sachant qu’un afflux de demandes des personnes de plus de 75 ans est anticipé, au risque de saturer les accès. « Pas de panique », a-t-il lancé, « les choses vont s’organiser en bon ordre ». « Nous savons faire et nous réussirons », a-t-il martelé, promettant un million de Français vaccinés d’ici la fin du mois.

Face aux critiques virulentes de certains élus, à un an de la campagne présidentielle, Olivier Véran a fustigé «l’outrance » de certains, leur intervention dépendant « s’ils sont en campagne ou pas ». « Je déplore qu’on fasse de fausses polémiques de mauvaise presse (…) au détriment de l’intérêt collectif », a-t-il déclaré taclant la charge d’Anne Hidalgo, la maire (PS) de Paris, qui fustige dans le JDD dimanche « le retard à l’allumage » du gouvernement.

Olivier Véran a précisé que la France devait disposer de 78 millions de doses d’ici à l’été, mais qu’« on pourrait monter jusqu’à 100millions dans les 6 prochains mois ». Il a annoncé que 600 centres seront ouverts prochainement, avec un rythme de « 50 à 70.000 vaccinés par jour ». « Il n’y a aucune perte de chance pour la santé des Français », a-t-il clamé mais a reconnu « un manque de clarté dans la communication de la campagne vaccinale ». « Nous avons sans doute internalisé l’espèce de défiance générale vis-à-vis des vaccins », a-t-il lâché.



Source link

Recommander0 recommendationPublié dans Economie

Share This Post