Economie

Les quotas de femmes à la tête des entreprises divisent au sein du patronat et du gouvernement

[ad_1]

Les quotas de femmes à la tête des entreprises divisent au sein du patronat et du gouvernement

Plus de femmes dans les instances dirigeantes des entreprises ? Tout le monde est d’accord avec l’objectif. Mais moins avec le chemin pour y parvenir. Le groupe parlementaire LREM a déposé ce lundi une proposition de loi pour imposer aux grandes entreprises 30 % de femmes dans les 10 % de postes à plus forte responsabilité d’ici à 2027. Et 41 dirigeantes et dirigeants de grandes entreprises françaises se sont engagés à s’imposer des quotas similaires, dans les mêmes instances dirigeantes.

« Pour accélérer, il manque un dernier étage à la fusée : la définition d’objectifs chiffrés et engageants de femmes à la tête des entreprises » ont écrit Bernard Arnault (propriétaire du groupe Les Echos-Le Parisien), Jean-Paul Agon, Anne-Marie Idrac, Catherine MacGregor, Antoine Frérot, Bertrand Camus… dans une tribune publiée par le « Journal du dimanche ». Ces patrons ont également promis « pour ancrer cette évolution dans la durée et préparer les dirigeantes de demain dans un vivier identifié, une augmentation minimale de 2 % par an du taux de femmes parmi les cadres ». 

[ad_2]

Source link

Recommander0 recommendationPublié dans Economie

Share This Post