Economie

Le déficit 2020 de la Sécurité sociale beaucoup moins lourd que prévu

[ad_1]

Le déficit 2020 de la Sécurité sociale beaucoup moins lourd que prévu

C’est l’heure de la clôture des comptes pour la Sécurité sociale. La crise sanitaire et sociale du Covid ne l’a pas ménagée l’an passé.

Mais le bilan est toutefois nettement moins lourd qu’on ne le pensait il y a deux mois encore. Sur son compte Twitter, le ministre délégué en charge des Comptes publics, Olivier Dussopt a indiqué ce mardi que le déficit du régime général et du fonds de solidarité vieillesse avait atteint 38,9 milliards d’euros en 2020, soit 10 milliards d’euros de moins que le solde voté en décembre au Parlement .

Il était jusqu’à présent attendu à 49 milliards d’euros, dont 46,1 milliards pour les quatre branches de la Sécurité sociale, avec une dégradation particulièrement marquée pour la branche maladie (33,7 milliards de déficit) et la branche vieillesse (8,6 milliards). Les dépenses d’assurance-maladie se sont notamment envolées en raison des charges liées à la pandémie (hôpitaux, masques, tests, etc.).

Meilleures recettes

L’amélioration s’explique principalement par de meilleures recettes, ou plutôt moins mauvaises. La masse salariale n’a en effet diminué « que » de 5,7 % l’an dernier, alors que le gouvernement prévoyait une glissade de 8,9 %.

Il faut dire que le budget a été voté en plein deuxième confinement, en novembre. Le gouvernement ne savait pas très bien à quoi ressemblerait l’économie à la fin de l’année, et dans quelle mesure les entreprises allaient payer des cotisations sociales en temps et en heure. Au final, le confinement « souple » de novembre a été bien moins dévastateur que l’épisode de mars-avril, et les entreprises ont par ailleurs plutôt bien payé leurs cotisations au troisième trimestre, après le coup d’arrêt du printemps.

Il reste que la Sécurité sociale conserve des créances élevées au titre des charges qui ont été reportées lors du premier confinement, que certaines entreprises paieront de manière étalée sur 2021 voire au-delà. Mais toutes ne seront pas in fine récupérées, et les gestionnaires ont choisi selon nos informations de provisionner trois milliards d’euros à ce titre. Sans cela, le déficit aurait donc été encore moins important. A près de 40 milliards d’euros, la chute n’en reste pas moins spectaculaire, après les 1,9 milliard de déficit de 2019.

Record historique

« Le ministre se félicite du fait que le ressaut d’activité, qui a réduit les déficits prévisionnels de l’Etat 2020, ait le même effet sur celui de la Sécurité sociale. Cela reste un record historique et comme il l’a déjà dit, il nous faudra sortir du quoi qu’il en coûte avec la sortie de la crise », commente-t-on au cabinet d’Olivier Dussopt, qui partage la tutelle de la Sécurité sociale avec Olivier Véran. Les comptes seront présentés le 15 mars, avec le détail des soldes par branche.

Bercy anticipe désormais un déficit public plus faible que les 11 % de PIB prévus. Olivier Dussopt a déjà estimé s’attendre à un chiffre plus proche de 10 %, voire inférieur.

[ad_2]

Source link

Recommander0 recommendationPublié dans Economie

Share This Post