echo '';
Economie

Covid : les plus de 75 ans pourront se faire vacciner dès le 18 janvier


Publié le 7 janv. 2021 à 19:45Mis à jour le 7 janv. 2021 à 20:29

Amplifier, accélérer, simplifier. C’est depuis le début de la semaine le mantra de l’exécutif en matière de vaccination contre le Covid . Lors de la conférence de presse gouvernementale de ce jeudi soir, le Premier ministre, Jean Castex, et le ministre de la Santé, Olivier Véran, ont annoncé que 45.000 personnes avaient été vaccinées en cinq jours, dont au moins 25.000 jeudi, après 12.500 mercredi et 5.000 lundi. En rythme de croisière, on vaccinera « plusieurs dizaines de milliers de personnes par jour », afin d’atteindre 1 million de personnes protégées à la fin du mois, a assuré Olivier Véran, qui veut « aller plus loin, plus fort, plus vite ».

Le gouvernement a aussi donné de nouveaux gages aux impatients. « Oui, c’est vrai, la vaccination a démarré plus lentement » en France que dans d’autres pays, mais « nous devons respecter les principes et les priorités annoncés par la Haute Autorité de santé » (HAS), s’est justifié Jean Castex, en citant 15 millions de personnes âgées ou vulnérables. Puis il a concédé qu’il faut maintenant « gagner du temps et aller plus vite ». « 2021 sera l’année de l’espérance, notamment grâce à la campagne de vaccination », a-t-il affirmé.

Ainsi, le Premier ministre a annoncé l’élargissement de la vaccination aux 5 millions de personnes âgées de 75 ans et plus vivant à leur domicile, dès le 18 janvier. Il accélère donc la mise en oeuvre de la deuxième phase de la campagne, qui doit selon la HAS concerner les seniors à domicile, en commençant par les tranches d’âge les plus élevées, ainsi que les soignants âgés ou souffrant de maladies chroniques.

La vaccination des soignants de plus de 50 ans ou vulnérables a déjà été avancée à lundi dernier, suite aux violentes critiques portant sur la lenteur de la vaccination en Ehpad et en unités de soins de longue durée. A la HAS, on rappelle toutefois qu’il n’y a jamais eu de « calendrier » recommandé, et qu’il était prévu dès l’origine que le gouvernement puisse décider de superposer les « phases » de la campagne de vaccination.

« Dix fois plus qu’en Allemagne »

Pour vacciner les plus de 75 ans, au moins six centres de vaccination seront ouverts dans chaque département avant la fin du mois, soit 1 pour 100.000 habitants, « dix fois plus qu’en Allemagne », a vanté Olivier Véran. A partir du 14 janvier, ils pourront prendre rendez-vous pour se faire vacciner via le site Sante.fr ou bien un numéro de téléphone dédié. Dans le centre de vaccination, ils n’auront qu’à remplir un questionnaire et pourront se faire injecter la dose par un professionnel de santé, sans avoir besoin de consulter un médecin. Ils seront gardés 15 minutes sur place après l’injection afin de vérifier que tout se passe bien, sachant que les incidents graves sont très rares, de l’ordre d’une personne sur 100.000, et ne concernent que des grands allergiques.

Par ailleurs, pour vacciner plus de monde d’entrée de jeu, il sera désormais possible de différer l’injection de la deuxième dose du vaccin Pfizer/BioNTech, le seul disponible à présent. Au lieu d’attendre trois semaines, on pourra attendre jusqu’à six semaines. Il y aura donc plus de doses disponibles tout de suite. D’autant que le calendrier de livraisons de doses va s’accélérer un peu.

Depuis décembre, 1,46 million de doses Pfizer ont été livrées, et il en arrivera 500.000 de plus chaque semaine, puis 1 million par semaine à partir de mars « grâce à l’ouverture de nouvelles lignes de production », a indiqué Jean Castex. Quant au vaccin Moderna qui vient d’être autorisé en Europe, 50.000 doses arriveront lundi, 100.000 sur janvier, 500.000 en février, 1 million en mars. Quelque 78 millions de doses des cinq premiers vaccins doivent être livrées avant l’été.

Covid : les plus de 75 ans pourront se faire vacciner dès le 18 janvier



Source link

Recommander0 recommendationPublié dans Economie

Share This Post