echo '';
Actualités

Besoin de liquidité de 90,2 MMDH en 2020

Besoin de liquidité de 90,2 MMDH en 2020

L’année 2020 a été marquée par une nette accentuation du besoin de la liquidité bancaire qui a atteint 90,2 milliards de dirhams (MMDH) en moyenne hebdomadaire contre 76,6 MMDH en 2019, selon Bank Al-Maghrib (BAM).

Ce creusement résulte essentiellement de l’expansion exceptionnelle qu’a connu la circulation fiduciaire en lien notamment avec l’instauration du confinement et les transferts monétaires aux ménages réalisés dans le cadre de l’opération « Tadamoun », explique BAM dans son rapport annuel sur la situation économique, monétaire et financière au titre de l’exercice 2020.

En moyenne hebdomadaire et en comparaison avec 2019, cette augmentation a été de 44 MMDH contre 18,5 MMDH une année auparavant, relève la même source, notant que l’impact de cette évolution a été partiellement compensé par la hausse des avoirs officiels de réserve de 29,2 MMDH en moyenne.

Face à cette situation, la Banque centrale a porté le volume global de ses injections de 77,6 MMDH en moyenne hebdomadaire en 2019 à 96,3 MMDH en 2020, indique le rapport. Ces dernières ont été réalisées essentiellement via le recours, pour la première fois depuis 2014, à des opérations de pension livrée à un et trois mois pour un montant moyen de 29,6 MMDH, alors que les avances à 7 jours ont totalisé en moyenne 42,5 MMDH.

S’agissant de l’encours moyen des prêts garantis, accordés dans le cadre du programme de soutien au financement de la très petite, petite et moyenne entreprise (TPME), il s’est établi à 20 MMDH et celui des Swap de change à 4,3 MMDH.

En outre, l’analyse infra-annuelle montre que le besoin de liquidité s’est fortement accentué entre les mois de mars et août avec un pic de 112 MMDH à fin juillet. Sur le reste de l’année, il s’est graduellement atténué revenant à 83,4 MMDH, sous l’effet à la fois du reflux de la circulation fiduciaire et de l’amélioration des réserves de change de BAM.

Dans ces conditions, sur le marché interbancaire, le taux moyen pondéré, cible opérationnelle de la politique monétaire, est demeuré aligné sur le taux directeur tout au long de l’année, s’établissant en moyenne à 1,79%. En ce qui concerne le volume des transactions, il est passé en moyenne quotidienne de 3,6 MMDH en 2019 à 4,8 MMDH en 2020.

Lien Source

Recommander0 recommendationPublié dans Actualités

Share This Post