France

l’empire de Mark Zuckerberg menacé de démantèlement


DÉCRYPTAGE – L’autorité antitrust américaine attaque le géant du numérique en justice pour l’obliger à revendre WhatsApp et Instagram. Les autres Gafa sont aussi dans le collimateur.

À Washington

Pour empêcher Facebook d’avaler toutes les jeunes pousses susceptibles d’affaiblir un jour sa position dominante, les autorités américaines sont prêtes à démanteler l’empire construit par Mark Zuckerberg. La Federal Trade Commission (FTC), l’autorité antitrust, ose évoquer la revente forcée par Facebook de WhatsApp et Instagram comme solution au problème dont, après des années de déni, elle reconnaît finalement la gravité. Les acquisitions en série de Facebook phagocytent des sociétés innovantes et détruisent des concurrents potentiels. Letitia James, procureur général de l’État de New York ne mâche pas ses mots: «Facebook utilise ses vastes ressources de données et d’argent pour écraser ou entraver ce que l’entreprise percevait comme des menaces potentielles… Ils ont réduit les choix des consommateurs, ils ont étouffé l’innovation et ils ont dégradé la protection de la vie privée de millions d’Américains.»

Voilà qui marque un revirement important, car c’est bien la même FTC

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 75% à découvrir.

Abonnez-vous : 1€ le premier mois

Annulable à tout moment

Déjà abonné ? Connectez-vous



Lien Source

Recommander0 recommendationPublié dans France

Share This Post