France

Lâché par Matteo Renzi, le gouvernement de Giuseppe Conte est sans majorité

Lâché par Matteo Renzi, le gouvernement de Giuseppe Conte est sans majorité

Matteo Renzi, à Rome le 13 janvier 2021. — Alberto Pizzoli/AP/SIPA

Une crise politique vient de s’ouvrir en Italie. Le gouvernement de Giuseppe Conte se retrouve en sursis après la décision mercredi de Matteo Renzi de retirer son parti de la coalition au pouvoir. Le Premier ministre est ainsi privé de majorité au Parlement.

Après des semaines de critiques et de menaces, Matteo Renzi, Premier ministre de 2014 à 2016, a annoncé au cours d’une conférence de presse la démission des deux ministres de son parti Italia Viva : Teresa Bellanova (Agriculture) et Elena Bonetti (Famille). Sans les 18 sénateurs d’Italia Viva, le gouvernement perd sa majorité à la chambre haute, mais la conserve en revanche à la chambre des députés.

Alors que la crise sanitaire a déjà tué plus de 80.000 personnes dans la péninsule, Matteo Renzi reproche notamment au Premier ministre sa gestion jugée solitaire de la pandémie et son plan pour dépenser les plus de 200 milliards d’euros que l’Union européenne doit octroyer à l’Italie pour sa relance.

Renzi rejette une alliance avec Salvini

« Nous ne permettrons à personne d’avoir les pleins pouvoirs (…) Nous demandons le respect des règles démocratiques », a estimé Matteo Renzi. « Nous n’avons aucun préjugé ni sur les noms, ni sur les formules », a-t-il toutefois ajouté, semblant ouvert à un possible nouveau gouvernement dirigé par Giuseppe Conte. Il a d’ailleurs en même temps exclu tout soutien à l’opposition de droite, et notamment la Ligue de Matteo Salvini : « Nous ne donnerons jamais vie à un gouvernement avec les forces de la droite souverainiste que nous avons combattues ».

Lors d’un Conseil des ministres mercredi soir, Giuseppe Conte a « déploré les dommages notables qu’une crise gouvernementale cause à notre pays en pleine pandémie ». « Ces démissions m’ont été communiquées par mail et je les ai acceptées », a précisé le Premier ministre, dont les propos ont été rapportés par plusieurs médias.

Démission ou vote de confiance

Les deux poids lourds de la coalition, le Mouvement 5 Etoiles (M5S, antisystème) et le Parti démocrate (centre gauche, ancienne formation de M. Renzi), ont assuré Giuseppe Conte de leur soutien. « Alors que le pays est confronté à une crise sanitaire, Renzi retire ses ministres. Je crois que personne ne comprend ce choix », a ainsi dénoncé le dirigeant du M5S Vito Crimi, tandis que le secrétaire-adjoint du PD Andrea Orlando a déploré « une grave erreur ».

Quant à la droite et l’extrême droite, elles ont demandé dans un communiqué conjoint que Conte « démissionne immédiatement ou se présente devant le parlement pour un vote de confiance ». Démission ou vote de confiance, Giuseppe Conte va maintenant devoir choisir.

Lien Source

Recommander0 recommendationPublié dans France

Share This Post