France

François Berléand traite les anti-vaccins de « crétins »

François Berléand traite les anti-vaccins de « crétins »

On se souvient qu’il avait déjà fait parler de lui en pleine crise des Gilets jaunes, n’hésitant pas à affirmer que ces derniers le faisaient « chier »… Dans un genre tout aussi excessif et délicat, François Berléand s’attaque cette fois à une autre catégorie de Français, ceux qui défendent la non-vaccination contre le Covid-19, alors que la campagne gouvernementale est lancée. « On est dans le pays de Pasteur putain ! s’est agacé le comédien sur le plateau de la chaîne Non Stop People. Et il y a des crétins qui pensent qu’on ne doit pas se faire vacciner ! Tant pis pour eux, qu’est-ce que vous voulez que je vous dise… » Avant de développer son argumentation : « Pour moi, les gens qui ne croient pas en la science sont des crétins. Parce que ça ne repose sur rien. La science, elle, repose sur quelque chose, sur des faits objectifs. Il faut être pragmatique dans la vie. Quand on est contre le vaccin, c’est comme les témoins de Jéhovah qui sont contre les antibiotiques, les prises de sang, les vaccins, etc. (…) Je sais que je vais énerver des gens, mais j’espère bien, c’est le but. »

François Berléand, 68 ans, connaît bien le virus pour avoir vu sa compagne malade pendant plusieurs jours l’an dernier, avec fièvre et délires. Lui-même l’a contracté, mais sans avoir éprouvé de symptômes particuliers – il l’a appris en faisant un test sérologique à l’occasion du tournage d’un film, découvrant alors qu’il avait des anticorps. Fervent supporteur du vaccin, il s’est même porté volontaire il y a plusieurs mois auprès de l’AP-HP pour recevoir une injection, sans suite. D’où sa position quelque peu radicale vis-à-vis des sceptiques, pour ne pas dire extrême : « Ce qu’il faudrait, estime-t-il, c’est que ceux qui le chopent de manière grave et qui ont refusé de faire le vaccin, eh bien, ils se soignent chez eux tout seuls… »

À LIRE AUSSIFrançois Berléand dit « stop aux Gilets jaunes »

Des textos à Macron

S’il soutient autant le vaccin, c’est également pour sortir au plus vite de cette pandémie qui paralyse la France. « Je pense que c’est le seul moyen pour s’en sortir, pour l’instant du moins », s’est-il justifié sur l’antenne de RTL ce mercredi. « On n’a rien à l’horizon, on reste bloqué, on ne sait pas comment cela va se passer… Les mois de février et de mars vont être terribles », confie celui qui dit « avoir le moral en berne ». Il refuse pourtant de jeter la pierre au président Macron, dont il a été un fidèle soutien au départ – le comédien était présent au dîner de victoire à La Rotonde. Il continue d’ailleurs à lui donner des conseils, via des textos, qui restent « sans réponse », précise-t-il. « Peut-être que ce que je dis n’est pas si intéressant que ça… »

Pas sûr en tout cas qu’il parvienne à convaincre les anti-vaccins via l’insulte. La France fait partie des pays qui comptent le plus de sceptiques, mais les derniers sondages montrent que les Français prêts à recevoir l’injection deviennent majoritaires dans l’opinion (47 % contre 40 % selon une enquête Elabe pour BFM TV). La progression du virus et la crainte des différents variants semblent faire basculer les avis sur le sujet…

Lien Source

Recommander0 recommendationPublié dans France

Share This Post