France

Covid-19 : Apple bannit une application pour organiser des fêtes

Covid-19 : Apple bannit une application pour organiser des fêtes

« Le beer-pong, le flirt avec des inconnus et le fun entre amis vous manquent ? Vybe est là pour vous. » En pleine pandémie de Covid-19, le message de l’application américaine Vybe Together a déplu à Apple qui l’a bannie, rapporte The Guardian.

L’application qui encourageait ses utilisateurs à se rencontrer dans des lieux souterrains a été retirée de l’App Store. De plus, son compte TikTok a été supprimé et une bonne partie de sa présence en ligne annihilée – son site Internet n’est plus disponible.

Organiser des fêtes secrètes

Vybe se présente comme un espace pour organiser des fêtes et y assister sans respect des mesures de distanciation sociale instaurées pour lutter contre le coronavirus. Son slogan : « Éveillez votre côté rebelle, organisez votre fête. »

Les utilisateurs, après s’être inscrits et avoir posté des photographies d’eux en soirée, pouvaient créer des événements privés auxquels les autres membres de l’application pouvaient demander une invitation, explique The Guardian. Ceux que l’hôte avait approuvés recevaient ensuite des indications pour rejoindre la soirée, deux heures seulement avant le début de l’événement. De quoi rappeler l’immense rave party qui a rassemblé plus de 2 500 personnes en Bretagne entre jeudi 31 décembre et samedi 2 janvier.

Lire aussi Vaccins : où en est la France dans le monde

« Nous serons de retour ! ! » 

D’après l’un des cofondateurs de Vybe Together, l’application comptait des milliers d’utilisateurs. Dans le descriptif de l’application sur l’App Store, Vybe Together reconnaissait que la pandémie est « un problème de santé majeur » et se défendait en soulignant promouvoir de « petits événements » plutôt que des « fêtes à grande échelle » qui sont « dangereuses ».

L’application a cependant promu des « rassemblements tous les week-ends » dans une vidéo publiée sur TikTok. Si l’on ne sait pas si Vybe Together a véritablement provoqué des soirées illégales, l’application ne compte pas s’arrêter là. Son compte Instagram précise : « Nous serons de retour ! ! » 

Lien Source

Recommander0 recommendationPublié dans France

Share This Post