Actualités

Abdellatif Hammouchi et Robert Greenway, sécurité commune de MENA en questions



Abdellatif Hammouchi et Robert Greenway, sécurité commune de MENA en questions

Le directeur général du pôle DGSN-DGST, Abdellatif Hammouchi, a reçu ce jeudi 17 décembre le conseiller adjoint à la sécurité américaine, chargé de l’Afrique et du Moyen Orient, Robert Greenway. La réception, a eu lieu au siège de la Direction générale de la surveillance territoriale nationale à Rabat et ce, en présence de David Fischer, l’ambassadeur des Etats-Unis d’Amérique auprès du Royaume du Maroc. Cette visite d’un haut responsable américain de la sécurité, démontre à quel point sont excellentes les relations sécuritaires entre les deux pays.

Le directeur général de la sécurité nationale et de la surveillance du territoire national, ainsi que le conseiller adjoint à la sécurité nationale et l’ambassadeur américain à Rabat, ont rappelé la force et le niveau des relations bilatérales distinguées entre les deux pays, qui remontent à plus de deux siècles lorsque le Royaume du Maroc et le peuple marocain ont été le premier pays et la première nation à reconnaître l‘indépendance des États-Unis d’Amérique.

Ils ont également mis en évidence, le résultat et les perspectives de la coopération bilatérale entre les deux pays dans divers domaines de la sécurité, qui ont été décrits comme un « modèle à imiter aux niveaux régional et international » et comme « promettant une consolidation et un développement supplémentaires d’une manière qui assure le renforcement de la coopération en matière de sécurité entre les deux pays ».

Les pourparlers bilatéraux ont porté sur la situation sécuritaire actuelle dans les extensions régionales et internationales, en particulier les menaces terroristes croissantes dans les zones de tension de la côte et du sud du Sahara, et leurs intersections organiques avec diverses formes de criminalité transnationale organisée, en particulier les réseaux et les cartels de trafic illicite de stupéfiants et de substances psychotropes.

Et après que les responsables aient salué le grand rôle joué par les intérêts sécuritaires marocains dans le domaine de la lutte contre le terrorisme et le crime organisé aux niveaux national et international, ainsi que l’importance et la valeur des informations et des expériences qu’il partage dans ce domaine avec divers partenaires internationaux, les responsables de la diplomatie des Etats-Unis ont exprimé l’engagement à développer les niveaux de cette coopération. Cette dernière consistera à diversifier ses formes et ses domaines, afin de permettre la création d’un front de sécurité commun capable de priver les terroristes de tout havre de paix, bases arrière ou sources de financement et de polarisation.

Les deux parties ont également passé en revue les moyens et les mécanismes de renforcement de la coopération bilatérale en matière de sécurité au Sahara marocain, notamment à la suite de la décision américaine de reconnaître pleinement la souveraineté du Maroc sur l’ensemble de ses territoires dans les régions méridionales du Royaume. La situation sécuritaire à l’échelle régionale et internationale, ainsi que les foyers de tension dans la zone syro-irakienne et au Sahel n’ont pas été en reste.

A l’issue de ces entretiens bilatéraux, la partie américaine a réaffirmé une fois de plus la «reconnaissance par les Etats-Unis du rôle historique du Maroc et des Marocains envers le peuple américain», et s’est également engagée à renforcer et à valoriser les formes de coopération bilatérale pour inclure les différents domaines de sécurité et de police entre les deux pays.





Source link

Recommander0 recommendationPublié dans Actualités

Share This Post