Vers une quatrième vague de chaleur? Pourquoi la journée de ce samedi s'annonce décisive
0 0
Read Time:2 Minute, 51 Second

L’actuelle vague de chaleur, qui a débuté le 31 juillet, est la troisième recensée depuis le début de l’année et la 46e depuis le début des relevés météorologiques. Si les températures se rafraîchissent ce samedi, une quatrième vague pourrait être évitée… pour le moment.

2022 sera-t-elle l’année de tous les records? Avec trois vagues de chaleur recensées depuis le début de l’année, elle n’égale pas encore le record de 2017, lorsque quatre (petites) vagues avaient été enregistrées. Mais elle pourrait l’égaler, avec une quatrième vague qui pourrait se profiler dès dimanche. Météo-France indique à BFMTV.com que la journée de samedi s’annonce donc décisive car elle pourrait « interrompre la série ».

La première vague recensée en 2022 remonte à juin, entre le 15 et le 19, soit cinq jours. Moins d’un mois plus tard, entre le 12 et le 25 juillet, a été officiellement recensée la deuxième, qui a duré 14 jours, la classant au cinquième rang des vagues de chaleur les plus longues et au troisième rang des canicules les plus intenses que l’Hexagone ait connu, d’après Météo-France. Au total, à l’échelle nationale, le nombre de jours de vague de chaleur s’élèvent donc à 19.

« Incertitude » sur l’interruption de la troisième vague

Depuis le 31 juillet, une troisième vague, la 46e enregistrée en France depuis l’existence des relevés météorologiques, en 1947, est en cours.

« À ce jour, il demeure une incertitude sur l’interruption de cette troisième vague de chaleur de l’été (…) À l’échelle nationale, elle pourrait soit se terminer en début de week-end à la faveur d’une baisse des températures sur les trois-quarts du pays, soit perdurer et se renforcer la semaine prochaine », explique Météo-France sur son site.

En effet, ce samedi, un « rafraîchissement » arrivant par le nord-ouest du pays pourrait interrompre cette troisième vague et, de fait, stopper la formation d’une quatrième vague. Une situation qui reste toutefois incertaine, avec des températures qui devraient fortement remonter dès dimanche: des pointes allant jusqu’à 37°C sont attendues du sud-ouest au sud-est, tandis que dans le nord, le mercure pourra atteindre les 34°C.

Vers un nombre de jours de chaleur record

Même si la troisième vague est interrompue ce samedi, le record du nombre de jours de vague de chaleur à l’échelle nationale va être battu, explique l’agence météorologique à BFMTV.com. Actuellement, c’est l’année 1983 qui détient le record, avec 23 jours. Vient ensuite 2003 (22 jours), puis 2006 (21 jours). Si les températures baissent ce samedi et viennent stopper la série, entre 25 et 26 jours de vague de chaleur seront recensés par Météo-France en 2022, selon leurs calculs qui devront encore être officialisés.

Comme le rappelle Météo-France, les vagues de chaleur recensées depuis 1947 à l’échelle nationale « ont été sensiblement plus nombreuses au cours des dernières décennies. Sur les 35 dernières années, elles ont été 3 fois plus nombreuses que sur les 35 années précédentes ». Par ailleurs, le nombre de jours de vagues de chaleur « a été multiplié par 9 ».

Au niveau de la sécheresse, 2022 est d’ores et déjà entrée dans les annales. Le mois de juillet est le plus sec sur le période 1959-2022 à l’échelle nationale et se classe au second rang des mois les plus secs tous mois confondus, derrière mars 1961 avec 7,8 mm, soit un déficit de 88%.

Cliquez ici pour lire l’article depuis sa source.

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %

Average Rating

5 Star
0%
4 Star
0%
3 Star
0%
2 Star
0%
1 Star
0%

Laisser un commentaire