PME : Six conseils pour bien négocier sa transformation numérique
0 0
Read Time:6 Minute, 1 Second


Du cloud aux systèmes de sécurité en passant par l’analyse de données, les propriétaires de petites entreprises ont désormais un large accès aux types de technologies que les grandes entreprises exploitent depuis des années. Avec la bonne technologie en place, les PME peuvent utiliser les systèmes et services numériques pour se développer rapidement. La rédaction de ZDNet a interrogé deux DSI pour qu’ils fassent part des principaux enseignements qu’ils ont tirés de la gestion de l’informatique dans de grandes organisations et de la manière dont les PME peuvent en profiter. Voici leurs six principaux conseils.

Tirez parti du cloud

Contrairement aux grandes entreprises qui peuvent être encombrées par un grand nombre de technologies anciennes, de nombreuses petites et moyennes entreprises ont la possibilité de créer une approche plus légère et moderne des applications – et c’est là que le cloud entre en jeu. Les dépenses des PME en matière de cloud ont augmenté de manière significative en 2021. Pas moins de 53 % des PME interrogées dans un récent rapport de Flexera ont dépensé plus de 1,2 million de dollars par an dans le cloud. Ce chiffre est en hausse par rapport aux 38 % enregistrés en 2020.

Pour Mark Bramwell, DSI de la Saïd Business School, votre capacité à passer sans difficulté au cloud dépend de la taille de votre entreprise. Certaines organisations auront plus de facilité à adopter l’informatique à la demande que d’autres. Mais l’objectif pour tous devrait être le même : utiliser autant que possible le cloud.

« Lorsqu’il s’agit d’une start-up, il est évidemment beaucoup plus facile d’adopter le cloud-native dès le départ », dit-il. « Et par rapport à ce que nous étions il y a 10 ans, ou même il y a 5 ans, ces barrières à l’entrée n’existent tout simplement plus. N’importe qui peut créer une entreprise maintenant et être dans le cloud basé sur le logiciel en tant que service. »

Se doter d’une plateforme dédiée à la transformation numérique

Le cloud facilite certes l’achat de technologies, mais les choix que vous faites ne doivent pas pour autant vous mettre pas dans une situation délicate par la suite. Selon Mark Bramwell, les dirigeants de petites entreprises devraient tous penser comme des DSI et d’adopter une position stratégique sur chaque décision de dépense qu’ils prennent, qu’il s’agisse de logiciels, de réseaux ou de matériel.

« Une chose que j’ai toujours essayé d’intégrer dans les deux stratégies numériques fondamentales que j’ai mises en place chez Saïd, c’est de m’assurer que les fondations sont bonnes dès le premier jour, car si vous construisez sur des fondations branlantes, elles deviennent problématiques. Je m’efforce toujours de penser à des choses comme l’expérience utilisateur, la connectivité, la sécurité dès la conception, l’évolutivité et la croissance dès le départ », explique le dirigeant.

Valoriser ses données

Grâce à leur maîtrise de l’information et de l’analyse, les professionnels des grandes entreprises ont pu constater qu’il était possible de comprendre de manière beaucoup plus détaillée comment les activités de leur entreprise influent sur ses performances, la satisfaction de ses clients et ses résultats. Pour le DSI de la Saïd Business School, les petites et moyennes entreprises doivent également se concentrer sur les données. Cela doit leur permettre de comprendre où se trouvent leurs données critiques et de réfléchir à leur accès, leur protection et les besoins de stockage qu’elles impliquent.

« Vos données sont votre actif d’entreprise », fait valoir ce dernier. « Vous devez réfléchir à l’endroit où elles vont et au type de protection qui les entoure. Vous devez aussi penser à l’évolutivité et au coût de l’évolutivité, car l’objectif d’une petite entreprise est invariablement de s’agrandir à plus long terme. Il est essentiel de s’assurer que l’évolutivité est présente dans votre réflexion pour l’avenir. »

Penser la sécurité en termes de risques

Vos données critiques doivent être stockées de manière sûre et sécurisée. Si vous ne gardez pas vos informations sous clé, des détails confidentiels pourraient fuir au-delà de votre pare-feu, ce qui pourrait vous coûter cher en termes d’atteinte à votre réputation et d’amendes infligées par les autorités. Si le respect des normes du secteur et l’obtention de niveaux de certification peuvent être utiles, Simon Liste, responsable des technologies de l’information au Pension Protection Fund, estime que les dirigeants de PME doivent affiner leur position en matière de sécurité de manière continue.

« Vous devez évaluer vos processus et savoir où se trouvent les principaux risques. Quel est le vecteur le plus susceptible d’être attaqué ? Examinez cela et vous pourrez alors associer les ressources – qu’il s’agisse de coûts, de temps ou de personnel – aux données et tenter de les protéger », explique ce dernier.

« L’éducation est également importante. Faites en sorte que vos employés sachent ce qu’est le phishing. Il n’est pas surprenant que le plus grand risque soit que les gens cliquent sur un courriel. Commencez donc par ce niveau, car cela ne doit pas être trop coûteux. Le NCSC et d’autres organisations gouvernementales diffusent de nombreuses informations. Sensibiliser les gens minimise le facteur de risque ».

Ne pas se laisser séduire par les grandes promesses de la transformation numérique

L’importance de la transformation numérique fait couler beaucoup d’encre. Qu’il s’agisse de lancer de nouveaux canaux en ligne pour les clients ou de fournir des technologies pour aider ses salariés à télétravailler en toute sécurité, les dirigeants de PME sont confrontés à des demandes quasi constantes de numérisation. Pourtant, il est important de ne pas se laisser prendre au piège de la transformation numérique, explique Simon Liste.

Oui, la technologie peut aider les PME à améliorer leurs opérations, mais seulement si la mise en œuvre de l’informatique est clairement réfléchie. « Comprenez toujours la raison de votre changement. Soyez clair sur votre objectif. Pourquoi voulez-vous le faire ? Quelle est votre ambition et quel est votre engagement ? Parce que vous devez être engagé dans le changement et motivé pour le réaliser », conseille le DSI.

Pour vous en sortir, vous pouvez miser sur le mentorat en faisant appel à des experts plus aguerris dans le domaine que vous-même. « Le mentorat peut aider en vous donnant la bonne orientation lors de votre développement. Je pense donc que pour les organisations qui n’ont pas d’expertise, il n’y a pas de mal à dire « nous ne savons pas », mais il faut être très clair sur ce que l’on cherche à atteindre. »

Créez un écosystème de partenaires

Pour Simon Liste, les propriétaires de PME devraient chercher à créer un écosystème de personnes et d’entreprises avec lesquelles ils peuvent travailler. Qu’il s’agisse d’experts dans les grandes entreprises ou d’entrepreneurs avisés dans les start-ups, les propriétaires de petites entreprises devraient tendre la main et établir des contacts.

« Apprenez des erreurs que d’autres ont commises », dit-il. « Développez votre réseau et engagez-vous auprès des gens. Les petites entreprises n’ont pas le luxe d’avoir une grande équipe. Il s’agit d’étendre votre écosystème, de partager et de donner un peu en retour. »

Source : ZDNet.com

Cliquez ici pour lire l’article depuis sa source.

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %

Average Rating

5 Star
0%
4 Star
0%
3 Star
0%
2 Star
0%
1 Star
0%

Laisser un commentaire