tirage compliqué pour Clermont et Lyon, avec des chocs contre des équipes sud-africaines, La Rochelle s'en sort bien
0 0
Read Time:3 Minute, 24 Second

C’était la grande question, mardi 28 juin, à Dublin (Irlande) : qui allait hériter des équipes sud-africaines, nouvelles venues en Coupe d’Europe cette saison ? Au-delà de l’incongruité étymologique que posent les définitions d’Europe et d’Afrique du Sud, certains joueurs ou entraîneurs s’interrogent d’ailleurs sur une perte d’identité de la compétition et la fatigue physique engendrée par ces déplacements.

Mais la réalité du terrain est là et les meilleures équipes de l’hémisphère nord vont pouvoir s’étalonner face aux mastodontes sud-africains. Effectué au sein de l’Aviva Stadium, lieu des finales de la Challenge Cup et de la Champions Cup, les 19 et 20 mai 2023, le tirage au sort a notamment été réalisé avec le concours de Benjamin Kayser. L’ancien international français n’a pas eu la main tendre avec les équipes tricolores. 

Clermont s’avère peut-être la plus mal lotie sur le papier. L’ASM devra affronter les toujours redoutables Tigers de Leicester, mais aussi et surtout les Stormers du Cap, a priori la plus forte des équipes sud-africaines engagées. 

Finalistes de l’United Rugby Championship contre les Stormers, les Bulls de Pretoria défieront, quant à eux, le LOU, tout récent vainqueur de la Challenge Cup. Les Lyonnais n’auront pas ce seul obstacle à franchir puisqu’ils devront également se frotter aux Saracens. Les triples vainqueurs (en 2016, 2017 et 2019) de la Champions Cup sont revenus du purgatoire après un scandale de gros sous

Dernière équipe française à tester les nouveaux venus d’Afrique du Sud, l’Union Bègles-Bordeaux se retrouve dans le même chapeau que les Sharks de Durban. Ils affronteront également les Anglais de Gloucester.

Tenant du titre après son exploit face au Leinster en finale de la Champions Cup à Marseille, le Stade rochelais à été quelque peu épargné, avec une première double confrontation contre les Irlandais de l’Ulster et les Anglais des Northampton Saints. Avec Exeter et Edimbourg pour rivaux, le Castres olympique devra se montrer sérieux face au champion d’Europe 2020 et à des Ecossais en constants progrès. Il en va de même pour le Racing 92, face aux Harlequins mais surtout au Leinster. 

Montpellier, tout frais champion de France, devra quant à lui en découdre avec les London Irish et les Gallois des Ospreys. Le Stade toulousain, s’il évite les déplacements à la pointe sud du continent africain, n’aura pas pour autant la partie facile contre Sale et le Munster.

Ces formations sont réparties en deux poules de 12, dont les huit meilleures seront qualifiées pour les huitièmes de finale. Chaque équipe dispute quatre matchs contre deux adversaires d’un autre championnat.

En Challenge Cup, le format a été modifié, avec désormais 20 équipes (au lieu de 15) réparties en deux poules de 10. Les six meilleures de chaque poule se hisseront en huitièmes de finale avec quatre « repêchés » de la Champions Cup. L’une des grandes curiosités sera l’opposition entre le Stade français et les Lions de Johannesburg. Les Parisiens affronteront également Trévise. Dans cette même poule B, la Section paloise sera confrontée aux Dragons de Newport et à l’autre équipe sud-africaine de la compétition, les Cheetahs de Bloemfontein. 

Le RC Toulon, finaliste malheureux cette saison contre Lyon, jouera contre Bath et Parme, alors que Perpignan aura pour adversaires Glasgow et Bristol. Enfin, le CA Brive a été placé face au Connacht et à Cardiff.

Cliquez ici pour lire l’article depuis sa source.

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %

Average Rating

5 Star
0%
4 Star
0%
3 Star
0%
2 Star
0%
1 Star
0%

Laisser un commentaire