l'AS Monaco s'en sort à Strasbourg, à trois jours de son match retour contre le PSV Eindhoven
0 0
Read Time:2 Minute, 37 Second

En attendant de connaître son avenir européen, l’AS Monaco a idéalement lancé sa saison en Ligue 1. Victorieux du RC Strasbourg (2-1) au stade de la Meinau, en cette première journée de championnat, les hommes de Philippe Clément ont signé un petit exploit samedi 6 août : la saison passée, seulement trois équipes avaient fait tomber le Racing sur sa pelouse (Lille, Angers et l’OM). Les Monégasques y avaient d’ailleurs perdu à l’entame du sprint final. Cette fois, les joueurs de la Principauté ont fait régner leur loi.

Sans doute aidés par leur préparation précoce en vue des barrages pour la Ligue des champions, les Asémistes sont apparus en jambes sur la pelouse de la Meinau. Les Strasbourgeois aussi, pendant les trente premières minutes. La suite a été plus compliquée pour les Alsaciens, qui ont passé beaucoup de temps à courir derrière le ballon. D’autant plus après l’ouverture du score monégasque en fin de premier acte.

A la tombée d’un corner dévié de la tête par Axel Disasi, Krépin Diatta a décoché une reprise de volée limpide depuis l’extérieur de la surface, que l’excellent Matz Sels n’a pu que regarder passer (1-0, 43e). Le portier belge du Racing avait jusque-là retardé l’échéance, notamment sur une autre reprise, signée Jakobs, avant de longtemps sauver les meubles au retour des vestiaires. Sans lui, le Racing aurait sans doute coulé. 

Mais un bon gardien ne peut pas tout faire. Lorsque Sels a repoussé du bout des gants une frappe en pivot de Gelson Martins, déjà passé tout proche d’ouvrir le score en première période, sa défense ne l’a pas suivi, laissant un Sofiane Diop opportuniste faire le break (2-0, 53e). Supérieurs physiquement et maîtres du ballon, les Monégasques ont alors continué de pousser, ballotant les Strasbourgeois d’un bout à l’autre du terrain.

Habib Diallo a certes redonné espoir au RC Strasbourg d’une belle tête (2-1, 65e), mais, longtemps, les Alsaciens n’ont pas paru en mesure de revenir dans la partie. Il a fallu attendre le temps additionnel pour les voir assaillir la cage princière. Habib Diallo a bien cru égaliser de la tête, avant que son but ne soit refusé après consultation de la VAR. Alexander Nübel a ensuite réalisé deux arrêts de grande classe pour sécuriser une victoire méritée pour l’ASM, même si le Racing a de quoi être frustré.

Cliquez ici pour lire l’article depuis sa source.

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %

Average Rating

5 Star
0%
4 Star
0%
3 Star
0%
2 Star
0%
1 Star
0%

Laisser un commentaire