Pour la première fois de l'histoire, une délégation d'Arabie saoudite a participé aux Jeux olympiques d'hiver, à Pékin ici lors de la cérémonie d'ouverture le 4 février 2022.  (MANAN VATSYAYANA / AFP)

L’Arabie saoudite a été désignée pour accueillir les Jeux asiatiques d’hiver de 2029 à Neom, une future mégapole futuriste en construction dans le nord-ouest du royaume désertique, a annoncé le Conseil olympique d’Asie (OCA), mardi 4 octobre.

« Les déserts et les montagnes d’Arabie saoudite seront bientôt un terrain de jeu pour les sports d’hiver », a affirmé cette organisation dans un communiqué rapportant la décision prise lors de son assemblée générale à Phnom Penh. A Pékin, lors des Jeux olympiques d’hiver, pour la première fois de son histoire, le pays a envoyé une délégation de deux athlètes en ski alpin. Les Jeux asiatiques d’hiver comprennent des compétitions de ski, de snowboard, de hockey sur glace et de patinage artistique, soit 47 épreuves au total, dont 28 sur neige et 19 sur glace, selon l’OCA.

Le directeur de Neom, Nadhmi al-Nasr, a affirmé qu’il serait doté « des infrastructures adéquates pour créer une atmosphère hivernale au coeur du désert, et de faire de ces Jeux d’hiver un événement mondial sans précédent ». Situé sur les bords de la mer Rouge, le projet Neom, d’un montant de plusieurs centaines de milliards de dollars et porté par le puissant prince héritier Mohamed ben Salmane, devrait se dérouler précisément à Trojena, secteur montagneux de Neom « où les températures descendent en dessous de zéro degré en hiver et où les températures tout au long de l’année sont généralement inférieures de 10 degrés », affirment les promoteurs sur leur site internet, sans faire mention de la question des précipitations.

Après avoir attiré le Dakar, la Formule 1, de la boxe, de la Formule E, du golf avec le circuit LIV qu’il finance, le royaume se place sur les sports d’hiver. Et il ne compte pas s’arrêter là, comme le confiait à l’AFP le ministre des Sports, Abdulaziz ben Turki Al-Faisal, en août dernier : « Sans aucun doute, les Jeux olympiques seraient un objectif ultime pour nous. »  Le pays s’est par ailleurs porté candidat à l’organisation de la Coupe d’Asie de football en 2027 et à celle de la version féminine en 2026.

L’Arabie Saoudite présente un climat désertique, où les températures maximales dépassent les 40° plusieurs mois consécutifs dans l’année, et son régime est régulièrement critiqué pour ses violations des droits humains. 

Cliquez ici pour lire l’article depuis sa source.

Laisser un commentaire