Un vaisseau de Virgin Galactic atteint l'espace, une première en près de deux ans pour l'entreprise

Il s’agit du cinquième vol de l’entreprise à franchir la frontière de l’espace et l’ultime test avant le début des opérations commerciales.

Un vaisseau de l’entreprise de tourisme spatial Virgin Galactic a atteint l’espace jeudi pour la première fois en près de deux ans, a annoncé la société fondée par le milliardaire Richard Branson. 

Ce vol, qui est le cinquième de l’entreprise à franchir la frontière de l’espace, était l’ultime test avant le début des opérations commerciales. Désormais annoncées pour fin juin, celles-ci sont attendues depuis des années, et environ 800 clients ont déjà acheté leur billet.

Le programme spatial retardé par un accident mortel

Le programme spatial de Virgin Galactic a subi des années de retard, notamment à cause d’un accident en 2014 qui avait provoqué la mort d’un pilote.

Puis, après le vol spatial ayant transporté le Britannique Richard Branson lui-même en juillet 2021, l’entreprise avait annoncé une pause, dédiée à l’amélioration de son engin. Celle-ci a duré bien plus longtemps qu’initialement prévu.

Jeudi, la mission nommée Unity 25 a eu lieu depuis la base de Spaceport America, dans le désert du Nouveau-Mexique (sud-ouest). L’équipage était constitué d’employés de Virgin Galactic. 

« Regarder notre magnifique planète depuis là-haut, quelque chose que si peu d’humains ont pu faire, était une expérience solennelle, qui m’a rempli d’humilité et d’émerveillement », a déclaré l’un d’eux, Christopher Huie, cité dans un communiqué de l’entreprise. « En tant que l’une des vingt premières personnes noires à être allées dans l’espace, j’espère que je peux inspirer la prochaine génération d’astronautes », a-t-il ajouté. 

Jusqu’à 87 kilomètres d’altitude

Un énorme avion porteur, nommé VMS EVE, a décollé à 09H15 heure locale (15H15 GMT) d’une piste classique, avec deux pilotes aux commandes. Puis celui-ci a largué en altitude le vaisseau, appelé VSS Unity, qui ressemble à un gros jet privé. A bord: quatre passagers, et à nouveau deux pilotes.

L’engin a alors allumé son moteur jusqu’à dépasser les 87 kilomètres d’altitude (selon l’armée américaine, la définition de l’espace se situe à 80 km). Le vaisseau est ensuite redescendu en planant, avant d’atterrir sur la piste, comme un avion classique, à 10H37 locales. 

Au total, le voyage proposé n’offre qu’une dizaine de minutes dans l’espace, mais les passagers peuvent se détacher et flotter en apesanteur.

Des billets allant jusqu’à 450.000 dollars

Le premier vol commercial, baptisé Galactic 01, doit se faire avec l’armée de l’air italienne. 

Entre 2005 et 2014, Virgin Galactic avait vendu quelque 600 billets pour l’espace, pour un prix compris entre 200.000 et 250.000 dollars. Puis 200 supplémentaires ont été vendus ces dernières années, pour 450.000 dollars l’unité.

Virgin Galactic est en concurrence avec la société du milliardaire Jeff Bezos, Blue Origin, qui propose elle aussi des vols suborbitaux courts et a déjà envoyé 32 personnes dans l’espace.

Mais depuis un accident en septembre 2022 lors d’un vol non habité, sa fusée est clouée au sol. Blue Origin a promis en mars de reprendre « bientôt » ses vols spatiaux. 

Cliquez ici pour lire l’article depuis sa source.

Laisser un commentaire