le suspect inculpé de tentative de meurtre
0 0
Read Time:2 Minute, 2 Second

L’écrivain, auteur des « Versets sataniques » et cible depuis plus de 30 ans d’une fatwa de l’Iran, a été poignardé vendredi au cou et à l’abdomen. L’agresseur, âgé de 24 ans, originaire de l’État du New Jersey, a été arrêté immédiatement.

L’agresseur de l’écrivain Salman Rushdie a été inculté de tentative de meurtre ce samedi, au lendemain de son attaque contre l’auteur des « Versets sataniques » sur l’estrade d’un ampithéâtre d’un centre culturel, dans l’État de New York, aux États-Unis.

Cible depuis plus de 30 ans d’une fatwa de l’Iran, l’écrivain a été placé sous respirateur après avoir été poignardé au cou et à l’abdomen. L’agresseur a été aussitôt arrêté et placé en détention, a précisé devant la presse le major de la police de l’État de New York, Eugene Staniszewski, révélant que l’attaquant était Hadi Matar, 24 ans, originaire de l’État du New Jersey.

D’après la police, le suspect homme s’était « précipité sur la scène (de l’amphithéâtre) et (avait) attaqué Salman Rushdie et l’intervieweur » en « poignardant » l’écrivain « au cou » et aussi « à l’abdomen ».

Placé sous respirateur artificiel

Immédiatement après son agression, Salman Rushdie a été transporté en hélicoptère vers l’hôpital le plus proche où il a été opéré en urgence, a précisé devant la presse le major de la police de l’État de New York, Eugene Staniszewski.

« Les nouvelles ne sont pas bonnes », a déclaré vendredi soir au New York Times l’agent de l’écrivain britannique, Andrew Wylie. « Salman va probablement perdre un oeil; les nerfs de son bras ont été sectionnés et il a été poignardé au niveau du foie », a détaillé Andrew Wylie en précisant que Salman Rushdie, 75 ans, avait été placé sous respirateur artificiel.

Samedi, le principal quotidien ultraconservateur iranien, Kayhan, a félicité l’agresseur. « Bravo à cet homme courageux et conscient de son devoir qui a attaqué l’apostat et le vicieux Salman Rushdie », écrit le journal. « Baisons la main de celui qui a déchiré le cou de l’ennemi de Dieu avec un couteau ».

Salman Rushdie, né le 19 juin 1947 à Bombay, deux mois avant l’indépendance de l’Inde – élevé par une famille d’intellectuels musulmans non pratiquants, riche, progressiste et cultivée – avait embrasé une partie du monde musulman avec la publication des « Versets sataniques », conduisant l’ayatollah iranien Rouhollah Khomeiny à émettre en 1989 une « fatwa » demandant son assassinat. L’auteur avait été contraint dès lors de vivre dans la clandestinité et sous protection policière, allant de cache en cache.

Cliquez ici pour lire l’article depuis sa source.

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %

Average Rating

5 Star
0%
4 Star
0%
3 Star
0%
2 Star
0%
1 Star
0%

Laisser un commentaire