Robin Verner

La patronne des députés du Rassemblement national était l’invitée de BFMTV-RMC ce mardi matin. Elle a évoqué tour à tour les mises en examen pour prise illégale d’intérêts d’Alexis Kohler, secrétaire général de l’Elysée, et d’Eric Dupond-Moretti, garde des Sceaux. Selon elle, la situation des deux hommes est incompatible avec l’exercice de leurs fonctions actuelles.

Les deux dossiers sont différents mais ils font l’objet d’une procédure similaire. Alexis Kohler, secrétaire général de l’Élysée, a été mis en examen le 23 septembre dernier pour « prise illégale d’intérêts » pour des liens présumés avec l’armateur italo-suisse, MSC. Le ministre de la Justice, Eric Dupond-Moretti, lui aussi mis en examen pour prise illégale d’intérêts, a appris lundi qu’il serait renvoyé devant la Cour de justice de la République. Il est soupçonné d’avoir utilisé son maroquin pour régler ses comptes avec des magistrats avec lesquels il entretenait un litige en tant qu’avocat.

Ce mardi matin sur BFMTV-RMC, Marine Le Pen a évoqué ces deux affaires qui embarrassent l’exécutif, reprochant à Emmanuel Macron de maintenir les deux hommes à leur poste.

« Emmanuel Macron avait promis une République exemplaire, le moins qu’on puisse dire c’est qu’à la fin du premier mandat, il y a eu énormément de problématiques autour de lui et les choses continuent. Il n’en tire pas les conséquences », a-t-elle attaqué.

Pour Le Pen, le secrétaire de l’Elysée ne « devrait plus être à son poste »

Si elle n’imagine ni Eric Dupond-Moretti, ni Alexis Kohler poursuivre l’exercice de leurs fonctions présentes, elle a toutefois traité ces deux affaires séparément. Elle a d’abord abordé le cas du secrétaire général de l’Elysée, dont elle a jugé « qu’il ne devrait plus être à son poste ».

« Il est un personnage très important et puissant de la République mais c’est la responsabilité d’Emmanuel Macron. Veut-il garder à ses côtés et à un poste aussi sensible une personne qui est suspectée – mais bénéficie de la présomption d’innocence – de conflits d’intérêts ou non? », a-t-elle lancé.

Le RN veut une loi anti-pantouflage

L’ex-présidente du RN a cependant estimé que la controverse soulevait un problème plus large: « C’est le problème du pantouflage qu’il faut mettre sur la table ». Elle en aussitôt livré une définition: « Ces fonctionnaires, ces hauts-fonctionnaires formés par la France et dont la formation est financée par les Français et qui vont dans le privé puis reviennent dans les cabinets ministériels et se retrouvent presque systématiquement avec un risque de conflit d’intérêts ». 

Marine Le Pen a annoncé le dépôt prochain par son groupe d’une proposition de loi à l’Assemblée nationale afin de « mettre fin » au pantouflage, ou du moins de le « limiter au maximum ». 

« Quand vous êtes haut-fonctionnaire, vous ne pouvez pas bénéficier de la formation que l’Etat français vous a payé pour aller à la tête d’entreprises ou dans des conseils d’administration! » a-t-elle insisté, achevant par une formule: « Notre objectif est d’arrêter ce pantouflage qui est une hormone de croissance des conflits d’intérêts ».

Macron n’a qu' »à changer » Dupond-Moretti de ministère selon Le Pen

Marine Le Pen souhaite également voir le garde des Sceaux être débarqué. « J’ai toujours défendu des principes, même au bénéfice de mes adversaires. J’ai toujours considéré que les dirigeants qui disent qu’il faut expulser les ministres mis en examen ont tort parce qu’il existe une présomption d’innocence et parce que je ne veux pas d’un gouvernement des juges », a-t-elle pourtant mis en valeur.

Mais selon elle, il en va de « l’image de la Justice », qui se doit d’être « irréprochable ». « Eric Dupond-Moretti est ministre de la Justice, et il est mis en examen devant la Cour de justice. Les Français vont finir par avoir de la suspicion », a plaidé l’avocate de formation.

« Si Emmanuel Macron tient énormément à monsieur Dupond-Moretti, il n’a qu’à le changer de ministère », a-t-elle suggéré.

Robin Verner Journaliste BFMTV

Cliquez ici pour lire l’article depuis sa source.

Laisser un commentaire