BFMTV
0 0
Read Time:1 Minute, 17 Second

L’animal, qui vit habituellement dans les eaux froides, est le second béluga repéré en France. Il continue de faire l’objet d’une surveillance accrue des associations et des services de l’État.

Un béluga, un cétacé dont la présence dans la Seine est exceptionnelle, continuait toujours de ne pas s’alimenter ce samedi, alors qu’il se trouve dans une écluse depuis vendredi située à 70 km de Paris, a appris l’Agence France-Presse (AFP) auprès de la préfecture de l’Eure.

« Il n’y a pas d’alimentation de sa part, il évolue toujours à Notre-Dame de la Garenne », a indiqué la préfecture samedi matin à l’AFP. « Il fait toujours l’objet d’une surveillance de l’État et d’associations concernées », a ajouté la préfecture.

L’écluse, qui fait environ 200 m de long, est fermée et interdite à la navigation jusqu’à nouvel ordre.

Selon l’observatoire Pelagis, spécialiste des mammifères marins, il s’agit du second béluga connu en France après qu’un pêcheur de l’estuaire de la Loire en avait remonté un dans ses filets en 1948.

Un rorqual et une orque en difficulté

Le béluga, qui mesure environ 4 mètres à l’âge adulte, est une espèce protégée de cétacé vivant habituellement dans les eaux froides.

Début juillet, Sea Shepherd avait annoncé avoir observé dans l’estuaire du Havre un cétacé présenté comme un rorqual.

En mai, c’est une orque qui s’était retrouvée en difficulté dans la Seine entre Rouen et Le Havre. Les opérations pour tenter de sauver le cétacé avaient échoué et l’animal était finalement mort de faim.

Cliquez ici pour lire l’article depuis sa source.

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %

Average Rating

5 Star
0%
4 Star
0%
3 Star
0%
2 Star
0%
1 Star
0%

Laisser un commentaire