LFI et RN condamnent les propos de Macron sur les "partis de gouvernement"
0 0
Read Time:1 Minute, 42 Second

Des rumeurs sur de prétendus comportements déplacés de la part d’Éric Coquerel ont été diffusées sur les réseaux sociaux et dans certains médias.

Le comité contre les violences sexuelles de La France insoumise a défendu jeudi le député Éric Coquerel, élu président de la commission des Finances de l’Assemblée nationale, contre des « rumeurs sur son comportement avec les femmes », assurant n’avoir jamais reçu de signalement à son sujet.

« Depuis plusieurs semaines, le député Éric Coquerel est l’objet d’attaques sur les réseaux sociaux portant une suspicion sur son comportement envers les femmes », « attaques qui se sont amplifiées ce jour suite à son élection comme président de la commission des Finances », écrit le comité contre les violences sexistes et sexuelles dans un communiqué.

Parmi ces accusations, l’on retrouve notamment la journaliste Rokhaya Diallo, qui est intervenue sur l’antenne de RTL. « J’ai entendu plusieurs fois des femmes parlant du comportement qu’il aurait avec des femmes. Ce sont des choses qui reviennent plusieurs fois, depuis des années », a-t-elle accusé.

L’instance reste disponible au cas où

Mais « notre comité n’a jamais reçu aucun signalement concernant le député Éric Coquerel, pour quelque fait que ce soit », ajoute l’instance, qui se revendique autonome par rapport à la direction politique de LFI. S’il est « à disposition pour écouter les femmes et recevoir leurs témoignages », il « déplore la mise en circulation de rumeurs ne s’appuyant sur aucun élément concret et ayant pour seul effet de jeter la suspicion sur une personne ».

Il condamne un « type de pratiques qui n’aide en rien à lutter efficacement contre les violences sexistes et sexuelles ».

Même son de cloche du côté de Manuel Bompard, député des Bouches-du-Rhône, qui estime que « jeter des accusations sans aucune preuve » de la sorte était « grave ». « Les violences sexistes et sexuelles, c’est un sujet suffisamment sérieux pour que ça ne soit pas sur l’angle des rumeurs », a-t-il ajouté, invitant Rokhaya Diallo à orienter les personnes qui ont des informations vers les instances compétentes.

Anthony Audureau avec AFP

Cliquez ici pour lire l’article depuis sa source.

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %

Average Rating

5 Star
0%
4 Star
0%
3 Star
0%
2 Star
0%
1 Star
0%

Laisser un commentaire